Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

La valeur du jour à Wall Street - Apple : nouveau plus haut historique
information fournie par AOF 11/06/2024 à 17:23

(AOF) - Apple gagne 4,98% à 202,74 dollars, contribuant à la bonne orientation du Nasdaq. Le fabricant de l’iPhone enregistre au passage un nouveau record en Bourse où il pèse plus de 3100 milliards de dollars. Cette progression intervient alors que la célèbre firme technologique a présenté hier sa stratégie d'utilisation de l'intelligence artificielle générative dans ses produits et services lors de la conférence WWDC. Pour HSBC, les annonces ont finalement été conformes à ses attentes et à celles du marché : de nouveaux systèmes d'exploitation, un Siri amélioré et l'intégration de ChatGPT...

"La mise à disposition des fonctionnalités d'intelligence artificielle sur Mac, iPad et iPhone permettra d'assurer un cycle de renouvellement pour tous les appareils, mais surtout pour les iPhones où les mises à jour dans le cadre d'iOS 18 ne seront prises en charge que sur les modèles iPhone 15 Pro et les appareils de génération ultérieure", a expliqué JPMorgan.

"Apple a souligné que toutes les fonctionnalités d'IA dévoilées lors de la keynote seront disponibles gratuitement pour les utilisateurs, à l'exception de l'utilisation de la version premium intégrée de ChatGPT", a précisé l'analyste.

"Fidèle à sa réputation, Apple a mis l'accent sur la confidentialité et la sécurité de ses fonctions d'intelligence artificielle, dont beaucoup peuvent être exécutées sur l'appareil", fait remarquer UBS. "Toutefois, les requêtes plus complexes sont traitées sur les serveurs d'Apple afin de vérifier le respect de la vie privée. En outre, un appareil ne communique pas avec un serveur si son logiciel n'a pas été publiquement enregistré pour inspection".

AOF - EN SAVOIR PLUS

Fiche sectorielle - Electronique

Les téléviseurs de grande taille en plein boom

Si les spécialistes s'attendaient à moins d'appétence pour les téléviseurs de grande taille à la sortie de la crise sanitaire, ce n'est manifestement pas le cas. L'IFA a souligné le développement de ces équipements, avec des écrans qui peuvent atteindre jusqu'à 120 pouces. Ce segment de marché devrait voir son activité portée par les Jeux olympiques de l'été prochain. Leader depuis dix-sept ans sur le marché des téléviseurs, Samsung propose la palette technologique la plus complète. Les téléviseurs de grande taille font plutôt partie des produits standards pour le géant coréen. Quant au chinois TCL, qui a ravi à LG la seconde place du marché mondial, il mise sur l'accessibilité de ses produits, avec des prix sensiblement inférieurs à ceux pratiqués par Samsung. Le groupe a réalisé une croissance de près de 68% entre le premier semestre 2021 et 2022 sur le segment des plus de 65 pouces. Sur un an, la taille moyenne des écrans commercialisés par TCL est passée de 46,3 à 49,9 pouces. Un autre acteur chinois, Hisense, cherche également à gagner des parts de marché sur ce créneau.

En savoir plus sur le secteur Constructeurs informatiques

Nouveau recul historique des ventes d'ordinateurs

Après avoir déjà subi un fort recul l'an passé, le marché est confronté à une demande qui demeure faible. L'offre pâtit d'un excès de stocks, qui impacte les prix. Selon le cabinet IDC, les ventes de PC ont encore reculé de 29% au premier trimestre, pour tomber à moins de 57 millions d''unités. C'est bien moins que les 59,2 millions d'appareils vendus sur la même période en 2019, avant le Covid. La demande est en retrait pour les particuliers comme les entreprises, qui se sont équipés avec l'essor du télétravail. La hausse continue des taux d'intérêt aux Etats-Unis et en Europe, et son impact sur l'inflation, est également pénalisante. Parmi les leaders du marché, Lenovo, Dell et Asus ont affiché des baisses de volumes de plus de 30 %. HP a enregistré des ventes en recul de 24 %. Apple a affronté la plus forte chute, avec des ventes qui se sont effondrées de plus de 40% sur un an. Le groupe californien pourrait pâtir de son positionnement plutôt haut de gamme.

Valeurs associées

207,49 USD NASDAQ -1,04%

Cette analyse a été élaborée par AOF et diffusée par BOURSORAMA le 11/06/2024 à 17:23:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.