Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

« La reprise française est de plus en plus convaincante » (Véronique Riches-Flores)

Boursorama31/05/2016 à 17:32

Les statistiques françaises donnent des signes de printemps économique prometteur, affirme Véronique Riches-Flores.

Laissant de côté sa vision généralement peu optimiste des indicateurs économiques en zone euro, l’économiste Véronique Riches-Flores s’enthousiasme au sujet de la croissance française, qui semble sérieusement accélérer cette année.

Véronique Riches-Flores n’avait pas habitué ses lecteurs à un tel enthousiasme au cours des derniers mois : « Les données de l’INSEE publiées offrent leur lot de bonnes nouvelles avec une révision à la hausse du PIB du premier trimestre », souligne-t-elle dans une note de conjoncture diffusée lundi 30 mai au soir. L’Insee a en effet révisé à la hausse la croissance française du premier trimestre 2016, à +0,6%.

Les ménages et les entreprises tirent la croissance : tout va bien !

L’économiste voit d’un très bon œil la « nette accélération des dépenses de services des ménages, ainsi qu’une vigoureuse remontée des dépenses réelles d’investissement des entreprises ». Cette « embellie de la conjoncture hexagonale » est jugée « convaincante ».

En particulier, « les dépenses réelles d’investissement des entreprises non financières auraient progressé de 2,8 % au premier trimestre, après une croissance de 1,9 % au quatrième trimestre 2015 » remarque-t-elle, des statistiques clairement de bon augure en ce qui concerne l’évolution de l’activité économique dans l’Hexagone.

Certes, l’Insee a enregistré le mois dernier « une contraction de 0,8 % des achats d’automobiles », mais pour Véronique Riches-Flores, « cette déception est toutefois compensée par la révision apportée à l’estimation initiale du mois de mars, revue à +1,1 % au lieu de 0,2 % ».

L’économiste ajoute : « C’est du détail des comptes trimestriels que nous parviennent les meilleures nouvelles avec, pour ce qui est des consommateurs, une progression de 0,8 % des dépenses réelles de services marchands, la plus forte depuis le dernier trimestre 2006 ».

Dans le même secteur, « Au cours de l’année écoulée, 176.000 emplois salariés ont été créés dans les services marchands, soit une augmentation de 1,5 % comparable au rythme de créations de postes des années 2010-2011 ».

La reprise ne fait plus de doutes

Le mouvement d’ensemble des indicateurs économiques suivis par l’Insee efface désormais les précédents doutes de l’économiste sur la puissance du redémarrage de l’activité en France.

« Les données jusqu’à présent disponibles avaient plutôt entretenu le doute sur la solidité de la reprise » affirme-t-elle, mais avec les données publiées en cette fin de mois de mai, les doutes ne se sont envolés. L’économiste estime que « Les statistiques publiées sont incontestablement bienvenues, notamment pour ce qui concerne les perspectives d’emploi ».

« Au total, la croissance française semble sur la bonne voie, offrant sans doute de quoi justifier une révision à la hausse des prévisions souvent très conservatrices du consensus (1,3 % en mai) tandis que l’acquis de croissance 2016 à la fin du premier trimestre est déjà de 1,1 % et que la confiance des ménages commence également à reprendre des couleurs », termine l’économiste.

La France pourrait donc enfin s’inscrire dans la tendance européenne en termes de reprise de l’emploi, après de nombreuses années d’augmentation du nombre de chômeurs.

Xavier Bargue (redaction@boursorama.fr)

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.