Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

La rémunération d'Yves Perrier atteint 3M€ pour 2018
information fournie par Newsmanagers17/04/2019 à 15:45

(NEWSManagers.com) -

Le directeur général d'Amundi, Yves Perrier, devrait voir sa rémunération totale au titre de l'exercice 2018 atteindre 3 millions d'euros, selon le document de référence 2018 publié par la société de gestion. Ainsi, la rémunération fixe a été portée de 860.000 euros en 2017 à 1 million d'euros l'an dernier. Cette augmentation de 16,3% a été accordée à Yves Perrier " considérant le décalage significatif par rapport au niveau de rémunération des dirigeants d' autres sociétés de gestion d' actifs en Europe et la structure de rémunération spécifique au regard de la Réglementation CRD IV, limitant le poids de la rémunération variable et ne permettant donc pas au directeur général de bénéficier du plan d' attribution d' actions de performance (LTI) prévu pour les cadres dirigeants" , explique le document.

La rémunération variable due au titre de l'exercice 2018 s'établit quant à elle à 2 millions d'euros. Cette rémunération est basée sur des critères de performance liés à la performance économique (évolution des revenus, du coefficient d'exploitation ou du résultat net par exemple pour 35% du total), des critères managériaux relatifs à l'intégration de Pioneer (pour 20% du total) et au développement de l'ISR et de la finance solidaire (pour 10% du total) et des critères portant sur le périmètre Crédit Agricole SA, la maison-mère d'Amundi (pour 35% du total).

Le document de référence explique sur cette base qu'au cours de la réunion du 12 février 2019 du conseil d'administration, il a été constaté que les objectifs fixés pour 2018 ont été " significativement dépassés" . Ainsi, le taux d' atteinte global est de 112,1 %, dont 106,2 % sur les critères économiques et 118 % sur les autres critères. Le niveau d' atteinte des objectifs économiques se décompose comme suit : 105,4 % pour les critères Amundi; 108,2 % pour les critères Crédit Agricole S.A. Sur la base du taux d' atteinte global des objectifs, la rémunération variable théorique aurait été de 2,242 millions d'euros. " Cependant, en application de la Réglementation CRD IV, le conseil a limité la rémunération variable à deux fois la rémunération fixe, soit un montant de 2 millions d'euros" . Ce montant inclus 600.000 euros de variable non différé, 200.000 euros de variable à paiement décalé de six mois et 1,2 million d'euros de variable différé, indexé et conditionnel.

La première société de gestion en Europe rappelle par ailleurs que la hausse globale de rémunération d'Yves Perrier (+16%) est à comparer avec une progression de 25,5% du résultat net comptable d'Amundi. " Entre 2015 et 2018, l' évolution de la rémunération globale du directeur général s' établit à 42%, à comparer avec une progression du résultat net comptable de 65% sur la même période. Chaque année, une analyse est réalisée pour situer la rémunération du directeur général par rapport à celle de ses pairs. Les résultats de celle-ci concluent à un positionnement de la rémunération totale attribuée au directeur général dans la fourchette basse du marché" , ajoute la société.

Enfin, Amundi a publié pour la première fois le ratio d'equité qui correspond au ratio entre la rémunération globale attribuée au directeur général au titre de 2018 et la rémunération globale moyenne des collaborateurs du groupe. Celui-ci s' établit à 21,9, et à 23,3 sur le périmètre France uniquement. " Ce ratio est l' un des plus bas parmi les sociétés du SBF 120" , note Amundi.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.