Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

La Leaf de Nissan, concurrente directe de la Model 3 de Tesla
information fournie par Reuters06/09/2017 à 08:58

 (Actualisé avec des déclarations, objectif de vente) 
    par Naomi Tajitsu 
    CHIBA, Japon, 6 septembre (Reuters) - Nissan Motor  7201.T  
a lancé mercredi une nouvelle version de sa voiture électrique 
Leaf dotée d'une plus grande autonomie, avec l'ambition de 
concurrencer la Model 3 de Tesla  TSLA.O  et de faire taire les 
critiques suivant lesquelles la faible autonomie de ces modèles 
décourage leur généralisation.  
    Cette nouvelle Leaf, en vente au Japon à partir du 2 
octobre, et dans les autres pays en janvier 2018, a une 
autonomie de l'ordre de 150 milles (240 km), selon les 
estimations de l'autorité américaine de régulation de 
l'environnement, grâce à une batterie plus puissante de 40 kWh. 
Le précédent modèle disposait d'une autonomie de 170 km environ. 
    S'exprimant à l'occasion du lancement de ce nouveau modèle, 
le directeur général Hiroto Saikawa a précisé qu'une version de 
la Leaf dotée d'une autonomie encore plus grande, grâce à une 
batterie de 60 kWh, serait lancée en 2018.  
    Le véhicule pourrait alors parcourir "plus de 300 miles (480 
km environ)" avec une seule charge, selon lui. 
    L'américain Tesla, qui était plutôt spécialisé dans le haut 
de gamme, a fait sa première percée dans le segment occupé par 
la Leaf en juillet, avec le lancement de la Model 3, au prix de 
35.000 dollars (29.400 euros) pour une autonomie de 220 milles 
(350 km).  
    Les experts estiment qu'il faudrait une autonomie d'environ 
400 km et un prix de l'ordre de 25.000 euros pour entraîner un 
véritable élargissement de la clientèle, des critères que la 
Leaf de 2018 pourrait peut-être respecter. 
    Nissan compte vendre au moins 90.000 Leaf nouvelle mouture 
annuellement, "doublant, voire même triplant" les ventes de 
celle à laquelle elle succède, qui avaient dépassé les 47.000 
exemplaires l'an passé.  
    "Si ça marche, la Leaf sera l'un des piliers de la gamme 
Nissan", a dit Saikawa. "Les véhicules électriques ne seront 
plus un produit de niche". 
    Nissan a également apporté une touche plus sportive au 
véhicule, dont le prix est fixé à 3,15 millions de yens (24.325 
euros) et qui sera muni de nouvelles fonctions comme le 
stationnement autonome ou l'"e-pédale" qui combine à la fois 
l'accélération et le freinage. 
    Le véhicule restera équipé de batteries lithium-ion fournies 
par Automotive Energy Supply, une coentreprise que le partenaire 
de Renault  RENA.PA  avait constitué avec NEC  6701.T  avant de 
la revendre en août à la société d'investissement chinoise GSR 
Capital. 
    Malgré toutes ces améliorations, l'autonomie offerte par la 
Leaf et les autres véhicules électriques reste insuffisante pour 
persuader un nombre important d'automobilistes d'abandonner leur 
véhicule à essence, particulièrement aux Etats-Unis où le prix à 
la pompe est historiquement bas, notent les analystes.  
    "Cela reste vraiment un marché de niche", dit Janet Lewis, 
analyste de Macquarie Securities, estimant qu'à l'heure 
actuelle, en raison de leur autonomie limitée et de prix de 
l'essence qui n'ont rien de prohibitif, les véhicules 
électriques sont réservés à des conducteurs soit très altruistes 
soit dont la conscience écologique est particulièrement 
éveillée. 
    Nissan et Renault ont été parmi les premiers constructeurs à 
se lancer sur le marché de la voiture électrique pour tous.     
Lancée en 2010, la Leaf est le véhicule tout électrique qui se 
vend le plus dans le monde, avec 280.000 exemplaires écoulés 
depuis. La Zoé, conçue par Renault, s'est écoulée à 80.000 
exemplaires depuis son lancement en 2012.  
    Le leadership de l'alliance franco-japonaise est cependant 
contesté désormais par Tesla mais aussi par des constructeurs 
généralistes comme Toyota  7203.T .  
    Il n'y avait que deux millions de véhicules électriques 
enregistrés dans le monde entier en 2016, selon l'Agence 
internationale de l'énergie (AIE). A comparer aux 80 millions de 
véhicules non utilitaires vendus pour la seule année 2016. 
 
 (Jean-Stéphane Brosse et Wilfrid Exbrayat pour le service 
français, édité par Marc Joanny) 
 

Valeurs associées

Tradegate -1.19%
Euronext Paris -0.04%
LSE -48.12%
NASDAQ -4.10%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.