Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'UE renforce les mesures sur les déplacements face à la crise sanitaire
Reuters22/01/2021 à 01:24

(.)

par Philip Blenkinsop et Kate Abnett

BRUXELLES, 22 janvier (Reuters) - La Commission européenne a proposé jeudi aux chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne d'identifier comme "rouge foncé" les plus importants foyers épidémiques, depuis lesquels tous les voyages non-essentiels devraient être déconseillés, sur fond d'inquiétude grandissante face à la crise du coronavirus.

Au cours d'un Conseil européen organisé par visioconférence pour discuter des défis croissants de la pandémie, notamment les variants plus contagieux du virus, les dirigeants des "Vingt-Sept" sont aussi convenus qu'un accord était possible sur un certificat commun de vaccination. La question fera l'objet de discussions supplémentaires.

S'exprimant lors d'une conférence de presse à l'issue de la réunion, la présidente de la Commission européenne a décrit la situation sanitaire en Europe comme "très grave", avec l'apparition de nouveaux variants du coronavirus et la hausse des nouvelles infections quotidiennes.

Ursula von der Leyen a souligné que les pays de l'UE ne devaient pas fermer leurs frontières pour garantir le bon fonctionnement du marché unique, notamment les flux de marchandises et les déplacements transfrontaliers des travailleurs.

Elle a cependant déclaré que la Commission allait ajouter à ses indicateurs de risque la catégorie "rouge foncé" pour les régions dans lesquelles le coronavirus se propage très rapidement. A l'heure actuelle, la plupart de l'Europe se situe en "rouge".

"Les personnes voyageant depuis les régions "rouge foncé" pourront devoir présenter un test avant leur départ, de même que se soumettre à une quarantaine à leur arrivée", a dit Ursula von der Leyen, ajoutant que l'ensemble des voyages non-essentiels depuis ces régions devraient être déconseillés.

"GRANDE PRUDENCE" POUR UN PASSEPORT VACCINAL

Avant la réunion, la chancelière allemande Angela Merkel a déclaré que les pays de l'UE devaient prendre au sérieux le nouveau variant du coronavirus apparu en Grande-Bretagne afin d'éviter une troisième vague épidémique.

"Nous ne pouvons exclure la fermeture des frontières, mais nous voulons les empêcher via une coopération au sein de l'Union européenne", a-t-elle dit lors d'une conférence de presse à Berlin.

Le Premier ministre belge Alexander De Croo a quant à lui annoncé son intention de plaider pour l'arrêt des voyages non essentiels. "La situation dans notre pays est meilleure que dans d'autres pays, mais la moindre étincelle pourrait faire remonter les chiffres. Nous devons préserver notre bonne situation", a-t-il déclaré sur l'antenne de la VRT.

L'exécutif européen souhaite que les pays membres parviennent d'ici fin janvier à un accord sur une approche commune pour les certificats vaccinaux, afin, par exemple, qu'un certificat établi en Estonie soit valable au Portugal.

Cette idée a été émise par la Grèce et l'Espagne, qui disent y voir un moyen de rétablir les voyages au sein de l'UE.

Mais le président français Emmanuel Macron a déclaré qu'il fallait traiter la question du passeport vaccinal avec "une grande prudence", a rapporté l'Elysée, principalement à cause du manque de "données sur l'absence de contagiosité des personnes vaccinées".

Dans un communiqué, la présidence française a également indiqué qu'Emmanuel Macron avait déclaré à ses homologues européens que la France allait rendre obligatoires à compter de dimanche soir les tests PCR pour l'ensemble des voyageurs se rendant en France.

<^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^ FACTBOX-Virus variants, vaccine roll-out central for EU leaders

^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^>

(avec John Chalmers, Francesco Guarascio et Robin Emmott à Bruxelles, Thomas Escritt, Riham Alkousaa et Maria Sheahan à Berlin, Michel Rose à Paris; version française Jean Terzian, Jean-Philippe Lefief, Bertrand Boucey et Camille Raynaud)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer