Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'offensive éthiopienne sur Mekele a commencé-Leader du Tigré
Reuters28/11/2020 à 12:15

ADDIS-ABEBA/NAIROBI, 28 novembre (Reuters) - Le leader des forces rebelles de la région du Tigré a annoncé samedi que les forces gouvernementales éthiopiennes avaient commencé une offensive pour s'emparer de la capitale régionale, Mekele.

Le Premier ministre éthiopien avait indiqué jeudi que l'armée allait lancer la "phase finale" de son offensive dans le Tigré quelques heures après l'expiration de son ultimatum aux forces de cette région dissidente du nord du pays.

Le chef du gouvernement avait sommé peu avant les forces du Front de libération du peuple du Tigré (TPLF), qui gouverne cette région, de déposer les armes, faute de quoi l'armée donnerait l'assaut à Mekele, son chef-lieu, où vivent 500.000 habitants.

Debretsion Gebremichael, leader du TPLF, a déclaré à Reuters dans un SMS que Mekele était la cible de "bombardements nourris."

Billene Seyoum, la porte-parole du bureau du Premier ministre, a indiqué pour sa part que les forces éthiopiennes ne bombarderaient pas les zones civiles et que la sécurité des Ethiopiens à Mekele et dans le Tigré resteraient la priorité du gouvernement fédéral.

(Rédactions d'Addis-Abeba et de Nairobi, Gilles Guillaume pour la version française)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer