Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

L'Ircantec travaille avec CPR AM sur l'amélioration de son filtre ESG
information fournie par Newsmanagers11/07/2017 à 15:45

(NEWSManagers.com) - C'est à l'issue de plus d'une année de travaux que l'Ircantec et CPR Asset Management ont pu présenter une méthodologie de sélection de facteurs de risques environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) jugés efficients pour les actions des pays développés et les émissions de crédit euro de la catégorie investment grade.

Trois constats ont conduit au lancement de ce programme de recherche. " Premièrement, nous observons une richesse importante dans l'analyse ESG, avec beaucoup d'informations qu'il est difficile de résumer en trois notes E, S et G " , a détaillé Caroline Le Meaux, responsable de la gestion déléguée de la Caisse des Dépôts – DRS. " Ensuite, quand il y a un risque ESG, ce n'est jamais sur une moyenne. Or, les notes ESG sont toujours des moyennes. On n'exploite donc pas au mieux les informations disponibles. Enfin, il y existe une vraie tension entre les objectifs de rentabilité financière et la qualité ESG " , poursuit-elle.

L'objectif des travaux était donc de " rendre le filtre ESG plus pertinent, notamment en donnant plus d'importance aux signaux faibles qu'on ne capte pas dans nos moyennes " , explique Caroline Le Meaux.

Sept facteurs ont été retenus par les équipes de recherche et de gestion de CPR AM et l'Ircantec. Ils ont été choisis à la fois parce qu'ils semblaient intuitivement les plus intéressants, mais aussi parce que les tests ont montré qu'ils étaient pertinents sur le passé. Ces facteurs sont la consommation d'énergie/les émissions de gaz à effet de serre et la gestion de l'eau pour la partie environnementale, les relations syndicales et les communautés locales/droits de l'homme pour le côté social et enfin la structure du conseil d'administration, l'audit et le contrôle et les droits des actionnaires pour l'aspect gouvernance.

Au cours de ses tests, CPR AM a supprimé les 5 % d'entreprises les moins bien notées sur ces facteurs dans les univers d'investissement, ce qui a permis d'exclure les " émetteurs identifiés à risque " . Dans tous les cas, la société de gestion a observé une meilleure qualité des univers obtenus après filtrage, qui présentent un profil rendement-risque amélioré sur le cycle d'investissement, notamment grâce à une exposition réduite aux émetteurs lourdement sanctionnés par les marchés. " Cette approche ESG par les risques constitue un véritable outil " anti-stress " pour la gestion comme pour les investisseurs " , assure Arnaud Faller, directeur général délégué en charge des investissements CPR Asset Management.

Ce filtre sera appliqué au portefeuille géré par CPR AM pour le compte de l'Ircantec. En revanche, l'approche n'est pas intégrée dans la charte ISR de l'investisseur et Caroline Le Meaux indique ne pas vouloir imposer les modalités d'implémentation de l'ISR auprès des autres sociétés de gestion qui gèrent des capitaux pour l'Ircantec. Quant à CPR AM, il va aussi en appliquer une déclinaison à un fonds thématique qui doit être lancé prochainement et proposera de le mettre en place, sur mesure, pour les investisseurs qui le souhaiteraient dans le cadre d'une gestion personnalisée.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.