Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

L'immobilier est en tête des baisses du S&P, les perspectives de taux pèsent
information fournie par Reuters 17/01/2024 à 20:13

((Traduction automatisée par Reuters, veuillez consulter la clause de non-responsabilité https://bit.ly/rtrsauto))

*

Les principaux indices américains sont dans le rouge: Nasdaq en baisse de ~1,1%

*

Tous les secteurs du S&P 500 sont en baisse: L'immobilier est le groupe le plus faible

*

Hausse du dollar et du pétrole brut; baisse de l'or >1%, baisse du bitcoin ~2%

*

Le rendement du Trésor américain à 10 ans augmente à ~4,11 %

17 janvier - Bienvenue sur le site de la couverture en temps réel des marchés par les journalistes de Reuters. Vous pouvez nous faire part de vos réflexions à l'adresse suivante

L'IMMOBILIER EN TÊTE DES BAISSES DU S&P, LES PERSPECTIVES DE TAUX PÈSENT

Dans une mer de rouge, l'indice immobilier S&P 500 .SPLRCR a été le secteur le plus faible de l'indice de référence mercredi, en baisse de 2,5%, ce qui le place sur la voie de sa plus forte baisse en pourcentage sur une journée depuis septembre. En comparaison, le secteur le plus fort, celui des biens de consommation de base .SPLRCS , n'a baissé que de 0,2 %.

La baisse a eu pour toile de fond la diminution des attentes d'une réduction des taux de la Réserve fédérale dès le mois de mars, avec une baisse probable à 51,9% mercredi par rapport à 63,1% mardi, selon l'outil Fedwatch de CME Group.

Le changement d'opinion sur les taux a pesé sur l'ensemble du marché, mais les sociétés immobilières semblent avoir été les plus durement touchées, car elles sont sensibles aux taux d'intérêt, étant donné qu'elles dépendent fortement de l'emprunt.

Par ailleurs, un rapport du Wall Street Journal publié mardi en fin de journée, selon lequel le marché de l'immobilier commercial s'apprête à recevoir un nombre record de prêts arrivant à échéance (), n'a probablement pas contribué à améliorer l'humeur des investisseurs immobiliers mercredi.

Citant la société de données Trepp, le journal indique que 541 milliards de dollars de dettes garanties par des immeubles de bureaux, des hôtels, des appartements et d'autres biens immobiliers commerciaux arrivent à échéance en 2023 et que les échéances de la dette commerciale devraient continuer à augmenter, avec plus de 2 200 milliards de dollars arrivant à échéance d'ici à la fin de l'année 2027.

La plus forte baisse du secteur immobilier mercredi a été enregistrée par Vornado Realty VNO.N , qui a perdu plus de 5 %, suivie de près par SL Green Realty SLG.N et Boston Property

BXP.N .

La plus petite baisse du secteur a été celle de Public Storage

PSA.N , qui a baissé de 0,9%.

(Sinéad Carew)

*****

POUR LES AUTRES POSTS DE MERCREDI SUR LES MARCHÉS EN DIRECT:

LES CLIENTS DE LA BOFA ACHÈTENT DES ACTIONS, SE MÉFIENT DES ETFS AU COURS DE LA DERNIÈRE SEMAINE - CLIQUEZ ICI

AVALANCHE DE DONNÉES: VENTES AU DÉTAIL, PRODUCTION INDUSTRIELLE, ET AL - CLIQUEZ ICI

LES INVESTISSEURS SONT DE PLUS EN PLUS SCEPTIQUES QUANT À UNE BAISSE DES TAUX EN MARS - CLIQUEZ ICI

LES ACTIONS AMÉRICAINES SONT TOUCHÉES, LE NASDAQ EST LE PLUS TOUCHÉ - CLIQUEZ ICI

LA CHUTE INTERNE ENTRAÎNERA-T-ELLE UNE CHUTE PLUS IMPORTANTE DU NASDAQ? - CLIQUEZ ICI

POURQUOI UNE MESURE DE L'EPS AIDERAIT LES TELECOMS - CLIQUEZ ICI

LES ATTENTES EN MATIÈRE DE BÉNÉFICES POUR LE QUATRIÈME TRIMESTRE SONT FAIBLES, MAIS IL Y A PEU DE CHANCES QUE L'ON ASSISTE À UNE ENVOLÉE DES ACTIONS - CLIQUEZ ICI

LES TRADERS EN QUÊTE DE RISQUE FONT CHUTER LE STOXX À SON PLUS BAS NIVEAU EN 6 SEMAINES - CLIQUEZ ICI

LES FUTURES EUROPÉENS CHUTENT SUR LES DONNÉES CHINOISES; L'INFLATION BRITANNIQUE AUGMENTE - CLIQUEZ ICI

LES DONNÉES CHINOISES SONT DÉCEVANTES ET CONTRIBUENT À LA BAISSE DU RISQUE - CLIQUEZ ICI

Valeurs associées

Index Ex +0.16%
Index Ex -0.06%
CBOE +0.07%
Euronext Paris 0.00%
DJ STOXX -0.27%
DJ STOXX -0.43%
Rates -0.88%
NEXC -3.47%
Or
Six - Forex 1 -0.36%
NYSE +0.11%
NYSE +0.15%
NYSE -0.26%
NYSE -1.16%
Afficher toutes les valeurs associées Réduire

Cette analyse a été élaborée par Reuters et diffusée par BOURSORAMA le 17/01/2024 à 20:13:52.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.