Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

KBC Groupe: Bénéfice de 811 millions d'euros au deuxième trimestre
information fournie par Nasdaq11/08/2022 à 07:00

Communiqué de presse

Hors séance boursière – Information réglementée*

Bruxelles, 11 août 2022 (07.00 heures CEST)

Aperçu KBC Groupe (consolidé, IFRS) 2TR2022 1TR2022 2TR2021 1S2022 1S2021
Résultat net (en millions EUR) 811 458 793 1 269 1 350
Bénéfice de base par action (EUR) 1,92 1,07 1,87 2,99 3,18
Ventilation du résultat net, par division (en millions EUR)*
Belgique 564 227 528 790 908
République tchèque 237 207 168 443 291
Marchés internationaux 52 74 140 125 228
Centre de groupe -41 -49 -42 -90 -76
Capitaux propres des actionnaires de la société mère par action (en EUR, fin de période) 45,0 51,8 51,8 45,0 51,8

KBC Groupe : Bénéfice de 811 millions d'euros au deuxième trimestre

* Au début de l’année 2022, l’Irlande a été transférée de la division Marchés internationaux à la division Centre de groupe en raison de la vente en cours. Les chiffres antérieurs n’ont pas été retraités.

‘Cinq mois et demi se sont écoulés depuis que la Russie a envahi l'Ukraine et, hélas, rien ne laisse présager la fin de la guerre. La tragédie qui se déroule en Ukraine est source d'immenses souffrances pour les populations mais aussi d’ondes de choc qui se propagent dans toute l'économie mondiale. Nous sommes profondément solidaires de toutes les victimes de ce conflit et espérons une solution respectueuse, pacifique et durable, le plus rapidement possible. Alors que notre exposition directe à l'Ukraine, au Belarus et à la Russie se révèle très limitée, nous sommes bien entendu indirectement affectés par les répercussions macroéconomiques de ce conflit et par d’autres risques géopolitiques et émergents, y compris l'effet des prix élevés du gaz et du pétrole sur l'inflation et la croissance économique, ainsi que les retombées pour nous, nos contreparties et nos clients. Nous avons donc encore accru la réserve que nous consacrons aux risques géopolitiques et émergents, la portant à 268 millions d'euros à la fin du trimestre sous revue.

Dans ce contexte défavorable, nous avons également continué de progresser dans la mise en œuvre de notre stratégie. En ce qui concerne le renforcement de notre position sur nos marchés clés, nous avons par exemple finalisé l'acquisition des activités bulgares de Raiffeisen Bank International. Raiffeisenbank Bulgaria et notre filiale bulgare existante, UBB, vont fusionner leurs activités, ce qui nous permettra d'accroître sensiblement la part de notre marché clé bulgare, à 19% des actifs selon les estimations. Je profite de cette occasion pour souhaiter chaleureusement la bienvenue à tous les nouveaux clients bulgares ainsi qu'aux nouveaux collègues qui rejoignent le groupe. Nous avons également franchi des étapes importantes dans notre transformation numérique. Par exemple, un an et demi après le lancement – avec succès - de Kate, notre assistant numérique personnel, nous montrons une fois de plus l'exemple en matière d'innovation en lançant le Kate Coin, notre propre monnaie numérique basée sur la technologie blockchain. Les clients privés de KBC en Belgique pourront bientôt obtenir des Kate Coins et les utiliser via leur Kate Coins ‘wallet’ dans KBC Mobile. Tout se passe dans un environnement en circuit fermé, en dehors duquel le Kate Coin n'a aucune valeur. Cette initiative sera mise en œuvre dans un premier temps au sein de l'environnement des services bancaires et d'assurance de KBC, mais avec le temps, un monde de possibilités s’ouvrira pour une application dans un écosystème plus large. Les premières étapes concrètes sont en train d’être franchies au sein de KBC en Belgique et nous déploierons à terme le Kate Coin dans l'ensemble du groupe.

En ce qui concerne nos résultats financiers, nous avons enregistré un excellent bénéfice net de 811 millions d’euros pour le trimestre sous revue. Les revenus totaux sont restés plus ou moins stables en glissement trimestriel, car la hausse des revenus nets d’intérêts, des revenus techniques issus des activités d’assurance, des revenus de dividendes et des autres revenus nets a été neutralisée par la contraction des revenus à la juste valeur et liés au trading et des revenus nets de commissions. Les coûts ont sensiblement diminué, l'essentiel des taxes bancaires pour l'année entière ayant été comptabilisées au trimestre précédent (à l'exception d'une nouvelle taxe supplémentaire en Hongrie, comptabilisée au cours du trimestre sous revue). Nous avons enregistré une légère augmentation nette des réductions de valeur sur crédits, car des charges nettes limitées au titre des crédits individuels (dont la quasi-totalité est liée à la cession en Irlande) et l'augmentation de la réserve consacrée aux risques géopolitiques et émergents ont été presque entièrement compensées par la reprise totale du solde de la réserve constituée au titre de la crise du coronavirus. Notre solvabilité est restée très solide, avec un ratio common equity de 15,9% à pleine charge, et notre position de trésorerie excellente, comme en témoignent un ratio NSFR de 142% et un ratio LCR de 158%. En accord avec notre politique générale en matière de dividende, nous verserons un dividende intérimaire de 1 euro par action en novembre 2022, en tant qu'acompte sur le dividende total pour l’exercice 2022.

Enfin, notre objectif ultime reste d'être la référence en matière de bancassurance sur tous nos marchés domestiques, grâce à notre modèle opérationnel centré sur le client et, plus important encore, fondé sur la confiance que nos clients, employés, actionnaires et autres parties prenantes nous accordent. Nous apprécions sincèrement cette confiance renouvelée et je tiens à vous en remercier.’

Johan Thijs

Chief Executive Officer

Communiqué intégral en annexe

Pièces jointes


0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.