1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Jean-Claude Maillard : «Figeac affiche la croissance la plus forte du marché aéronautique»
Le Revenu20/04/2019 à 11:03

Jean-Claude Maillard, PDG de Figeac. (© Figeac Aéro)

Jean-Claude Maillard, PDG de Figeac Aéro a accordé un entretien exclusif au Revenu. Il revient sur les objectifs de son groupe à horizon 2023 et sur ses ambitions en tant que sous-traitant aéronautique en Chine.

Âgé de 61 ans, Jean-Claude Maillard est diplômé de l'École nationale d'ingénieurs de Tarbes. Il débute comme commercial chez Forest-Liné, puis chez Ratier Figeac, équipementier aéronautique filiale d'UTC. En 1989, il fonde Figeac Aéro, avec 18 000 euros. Depuis, il dirige la société qui s'est introduite en Bourse fin 2013.

Vous visez 425 millions d'euros de chiffre d'affaires à fin mars 2019 pour Figeac Aéro, puis 520 millions en 2020 et seulement 650 millions en 2023. Pourquoi anticiper une décélération de la croissance du groupe ?
Jean-Claude Maillard :
Au cours du prochain exercice, la société devrait enregistrer la plus forte croissance de son histoire, avec près de 100 millions d'euros de revenus additionnels. L'objectif de mars 2020 est toutefois ambitieux. Au-delà de 2020, nos prévisions sont réa­listes et prudentes afin d'éviter de décevoir à nouveau.

Depuis deux ans, nous donnons en outre la priorité à la génération de flux de trésorerie positifs, ce qui nous a conduits à être plus sélectifs dans nos nouveaux contrats. Nous visons à gagner des affaires moins consommatrices de cash, où nous ne stockons plus la matière.

En conséquence, la croissance de l'activité, qui était de 20% par an depuis dix ans, va baisser à partir de 2020. Même si nous maintenons une croissance de 10 à 15%, nous continuerons à faire mieux que

Lire la suite sur le revenu.com

Valeurs associées

Euronext Paris +0.70%

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • pimperne
    24 avril07:52

    Ben cela ne se concrétise pas ici-bas...

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer