Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Hopium: le Tesla® français se lance en Bourse
information fournie par Le Particulier pour Conso 18/03/2021 à 09:30

Olivier Lombard, plus jeune vainqueur des 24 Heures du Mans, a créé Hopium. crédit photo : Shutterstock

Olivier Lombard, plus jeune vainqueur des 24 Heures du Mans, a créé Hopium. crédit photo : Shutterstock

Un jeune entrepreneur français veut lancer la première berline de sport propulsée par un moteur à hydrogène. Découverte d’Hopium qui travaille à la mise au point d’un modèle en vue d’une commercialisation en 2026.

Hopium: objectif devenir le Tesla français

Il s’appelle Olivier Lombard et affiche ses ambitions: devenir le Tesla français. Pour cela, le plus jeune vainqueur des 24 Heures du Mans a créé Hopium , une start-up ambitionnant de produire une berline à hydrogène haut de gamme en 2026. Le projet a démarré en 2020, avec le lancement de la société Hydrogen Motive Company (HMC) dont la division Hopium conçoit une voiture sportive haut de gamme.

L‘Hopium Mãchina sera un véhicule de luxe de 4,95 mètres de long. Il affichera une puissance de plus de 500 chevaux avec deux atouts: une autonomie de 1.000 kilomètres et un temps de «recharge» de seulement trois minutes. Ce sera aussi un véhicule hyperconnecté . L’idée est d’installer le conducteur dans une sorte de cocon. Il pourra profiter d’un mode de conduite autonome avec l’accès à de nombreux services digitaux.

Une berline de sport vendue 120.000 euros

Pour dessiner cette nouvelle voiture, Hopium a choisi le jeune designer Félix Godard. Il a en effet participé à la réalisation du concept Porsche Mission E ayant inspiré tous les traits de la superbe berline Taycan. Ensuite, il a été recruté par Tesla au moment de la genèse de la Model 3 avant de passer chez Lucid Motors, un autre constructeur de véhicules 100% électriques plus balbutiant. Ce futur modèle sera vendu autour de 120.000 euros.

Une entrée en Bourse pour financer le projet

Pour financer ce projet fou, Olivier Lombard a investi quelques centaines de milliers d‘euros de fonds propres avant de convaincre des actionnaires de le suivre à hauteur de 1,7 million. Puis il a introduit la société sur le marché Euronext Access de la Bourse de Paris. Elle vaut désormais plus de 200 millions d’euros (à fin février). La société attire les investisseurs, elle doit bénéficier du plan d’investissement hydrogène de 7 milliards d’euros du gouvernement et le soutien de grands groupes comme Total et Michelin, montrant leur plus grand intérêt pour le projet. La présentation du premier prototype roulant est prévue au mois de juin 2021.

La voiture à hydrogène est-elle l’avenir de l’automobile?

Un véhicule à hydrogène, c‘est une voiture électrique dont l’énergie est fournie par une pile à combustible. Cette dernière produit de l’électricité via une réaction chimique obtenue en combinant l’hydrogène stocké dans le réservoir de la voiture et l’oxygène de l’air. Les freins au développement de cette technologie sont connus. La production d’hydrogène pose problème. Soit on le fabrique à partir du gaz naturel, mais cette technique pollue. Soit on le produit par une électrolyse de l’eau, mais cela nécessite beaucoup d’électricité. De plus, le transport et le stockage d’hydrogène ne sont pas simples, ce dernier nécessitant l’emploi d’une pile à combustible. Même si les constructeurs travaillent sur le sujet depuis longtemps, la voiture à hydrogène en est encore à un stade quasi expérimental. Les modèles disponibles sont chers à l’achat en raison de la présence de particules de platine (pour accélérer la réaction chimique des éléments) et du coût de fabrication du réservoir.

Valeurs associées

0,03 EUR Euronext Paris -2,67%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.