Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Groupe ADP: la CGT craint le retour d'une privatisation
information fournie par Boursorama avec AFP 22/03/2024 à 13:39

D'ici 2035, l'aeéroport d'Orly pourrait accueillir moins de voiture et plus de passagers.  ( AFP / BERTRAND GUAY )

D'ici 2035, l'aeéroport d'Orly pourrait accueillir moins de voiture et plus de passagers. ( AFP / BERTRAND GUAY )

La CGT, deuxième syndicat du groupe ADP (Aéroports de Paris), a appelé vendredi le gouvernement à "clarifier ses choix" et évoqué le spectre du retour d'un projet de privatisation, après le départ annoncé du PDG actuel du gestionnaire aéroportuaire.

Mercredi, Matignon a indiqué qu'Augustin de Romanet, PDG d'ADP depuis 2012, ne serait maintenu dans ses fonctions que jusqu'aux Jeux olympiques et paralympiques de Paris cet été.

M. de Romanet, 62 ans, s'était auparavant dit "disponible" pour un troisième mandat de cinq ans à la tête du gestionnaire de Paris-Charles-de-Gaulle et Orly.

"Cette décision n'est portée par aucun projet stratégique sur l'avenir des plateformes parisiennes, de ses salariés et salariées, et inquiète fortement le personnel, qui subit encore les conséquences de la crise Covid et n'acceptera pas de nouvelles réorganisations et de suppressions d'emplois", a prévenu la CGT.

"Ce choix ne serait-il pas guidé par l'obsession du président Macron quant à la privatisation totale du groupe ADP ?", s'est interrogé le syndicat, qui a rassemblé plus de 30% des voix aux dernières élections professionnelles, prévenant que "quel que soit la ou le successeur de l'actuel PDG, il faut que l'Etat clarifie rapidement ses choix".

"La CGT, demande que le gouvernement confirme la place de l'Etat majoritaire dans le capital du Groupe pour une maîtrise publique des aéroports parisiens et s'engage pour la garantie et le développement des emplois statutaires rémunérés à leur juste valeur, qualifiés et exercés dans de bonnes conditions de travail", a encore souligné l'organisation.

Le gouvernement avait dit souhaiter en 2018 privatiser le groupe ADP, dont il détient actuellement 50,6% du capital. Ce projet, contesté par des salariés et des parlementaires, avait finalement été suspendu au début de la crise sanitaire due au Covid-19, en mars 2020, et n'est pas revenu à l'ordre du jour depuis.

Valeurs associées

ADP
Euronext Paris +0.71%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.