1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

GRAPHES-Avec Google à $1.000 mds, Wall St creuse l'écart avec l'Europe
Reuters17/01/2020 à 16:57

    par Julien Ponthus et Thyagaraju Adinarayan
    LONDRES, 17 janvier (Reuters) - Le franchissement jeudi de
la barre symbolique des 1.000 milliards de dollars de
capitalisation par Alphabet  GOOGL.O  ne fait que creuser un peu
plus l'écart entre les grands groupes américains et européens,
la valeur de la première société cotée européenne, Nestlé
 NESN.N , représentant à peine plus du tiers de celle de la
maison mère de Google. 
    Alphabet a rejoint Apple  AAPL.O , Microsoft  MSFT.O  et
Amazon  AMZN.O  dans le club des "trillionaires", ces sociétés
dont la valeur boursière dépasse les 1.000 milliards de dollars
(900 milliards d'euros). 
    Avec Facebook  FB.O  et ses 630 milliards de capitalisation,
les cinq premières capitalisations américaines représentent un
total de plus de 5.200 milliards de dollars, qui dépasse
largement les 4.600 milliards de dollars des 50 entreprises
composant l'indice EuroStoxx 50  .STOXX50E .
    
    L'écart est encore plus net entre le Standard & Poor's 500
américain  .SPX  et le Stoxx 600  .STOXX  européen, avec 27.500
milliards de dollars de capitalisation pour le premier et
"seulement" 10.100 milliards pour le second. 
    Aucune entreprise européenne ne figure d'ailleurs au
classement des dix plus grosses sociétés cotées du monde, la
dixième de ce palmarès, la banque américaine JPMorgan Chase
 JPM.N  (430 milliards de dollars) dépassant très nettement
Nestlé et ses 315 milliards.
    
    La principale explication au retard européen en la matière
tient à l'absence de champion européen du numérique capable de
rivaliser avec les "FAANG" américains (Facebook, Amazon, Apple,
Netflix  NFLX.O  et Google) et les "BAT" chinois (Baidu, Alibaba
et Tencent).
    Les FAANG américains représentent en effet aujourd'hui près
de 20% de la capitalisation globale du S&P-500, une domination
récente puisqu'aucun d'eux ne figurait parmi les dix premières
capitalisations du S&P 500 en 2007, avant la crise financière. 
        
    

    <^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^
Top five U.S. companies bigger than European blue-chip index   
https://tmsnrt.rs/2FWSZvj
The World's top ten companies    https://tmsnrt.rs/2uWnwHj
S&P 500 in 2007s: A good mix    https://tmsnrt.rs/2TtPepf
    ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^>
 (Version française Marc Angrand, édité par Jean-Michel Bélot)
 

Valeurs associées

Index Ex -0.15%
Tradegate -2.40%
DJ STOXX -0.59%
DJ STOXX -0.48%
DJ STOXX -0.49%
SIX Swiss Exchange -0.31%
NASDAQ -2.26%
NASDAQ -2.65%
NYSE -2.50%
NASDAQ -2.01%
NASDAQ -2.05%
NASDAQ -2.21%
NYSE -1.18%
NASDAQ -3.16%
NASDAQ -1.54%
Afficher toutes les valeurs associées Réduire

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer