Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Goldman Sachs publie ses perspectives économiques pour 2016

Boursorama10/12/2015 à 15:35

Goldman Sachs envisage une hausse des marchés européens en 2016.

Goldman Sachs envisage une tendance positive sur les indices européens l'an prochain, qui pourrait se poursuivre jusqu’en 2018.

Parmi les nombreuses publications de fin d’année relatives aux perspectives des marchés en 2016, les prévisions de Goldman Sachs restent parmi les plus regardées à l’échelle mondiale.

« Nous pensons que les valorisations sont désormais élevées alors que les actions européennes se négocient avec un PER de 16,8x les résultats prévisionnels à 12 mois, une valorisation semblable à celle des actions américaines (à 17,4x). Nous n’attendons plus d’augmentation supplémentaire des multiples de PER à partir de maintenant », affirme Goldman Sachs dans une note diffusée en début de semaine.

La banque d’affaires poursuit au sujet des marchés européens : « Les quatre dernières années ont été marquées par une hausse significative des prix des actions : +43% sur le SX5E [Eurostoxx 50] et +55% sur le SXXP [Stoxx 600] depuis décembre 2011. Cette hausse a été largement tirée par l’augmentation des multiples de valorisation alors que les taux d’intérêt ont chuté et que le QE a commencé. Nous pensons que ce mouvement est terminé et que le marché est correctement évalué ».

Ceci ne signifie pas que les marchés actions devraient baisser l'an prochain, mais qu’ils devraient être corrélés de manière proportionnelle à l’évolution des résultats d’entreprises, et non de manière « plus que proportionnelle » tel que ce fut le cas jusqu’ici.

Or, à ce sujet, les perspectives de croissance des bénéfices sont toujours positives en zone euro. « La croissance des bénéfices en Europe devrait être d’environ 8% en 2016 et 10% en 2017, grâce à un euro faible et une amélioration de la croissance du PIB », explique Goldman Sachs. En partant de l’idée que les PER resteraient stables l’année prochaine, cela signifierait une progression des actions européennes du même ordre de grandeur.

Indices européens attendus en hausse

« Nos cibles à 12 mois sur les indices (pour fin 2016) sont de 400 points sur le SXXP et de 3.650 points pour le SX5E, ce qui impliquerait un rendement de 7,5% exprimé en euros, mais un rendement peu substantiel exprimé en dollars », explique Goldman Sachs. La « firme » s’attend en effet à une poursuite de la contraction de l’euro face au dollar, annulant du point de vue américain la performance attendue sur les indices européens.

À noter qu’à l’heure de la rédaction de ces lignes, l’Eurostoxx 600 se situe  à 362 points, tandis que l’Eurostoxx 50 se situe à 3.265 points. Le potentiel serait donc plutôt de l’ordre de 10%, suite à la baisse des marchés de ces derniers jours.

À plus long terme, Goldman Sachs conserve une vision optimiste sur les indices européens. La banque d’affaires s’attend à une progression du Stoxx 600 à 420 points fin 2017, puis 440 points fin 2018. Même chose sur l’Eurostoxx 50, attendu à 3.900 points fin 2017 puis 4100 points fin 2018. À noter que les hausses attendues sur les marchés européens restent tout de même modérées, de l’ordre de 5% par an. Ces objectifs restent par ailleurs forcément très incertains pour des horizons de temps si éloignés.

Au niveau des arbitrages sectoriels, Goldman Sachs explique : « Nos secteurs favoris sont les médias, l’assurance, les télécoms, les technologies, les transports & loisirs, la santé et les banques. Nos secteurs sous-pondérés sont les ressources de base, l’alimentation & boissons, le tabac, les biens et services industriels et la chimie ».

Croissance économique : sur la bonne voie

Goldman Sachs suit globalement le FMI dans ses prévisions de croissance mondiale pour l’année prochaine, avec une croissance de +3,5% attendue en 2016 (contre +3,1% cette année). Le FMI attend pour sa part une hausse du PIB mondial de 3,6% l’an prochain.

Tel n’est pas l’avis d’autres économistes comme Véronique Riches-Flores, qui considère que les chiffres de la croissance chinoise sont faux, et qu’en conséquence la croissance mondiale n’est pas de l’ordre de 3%, mais de 2%.

Par ailleurs, Goldman Sachs s’attend à une « modeste » amélioration de la croissance européenne l’an prochain, mais s’attend néanmoins à ce que cette croissance reste supérieure à la moyenne des autres pays développés jusqu’en 2019.

Marchés obligataires : vers une hausse des taux

Du côté des marchés obligataires, Goldman Sachs s’attend à ce que « les taux remontent plus vite et à un niveau plus élevé » que ce que les opérateurs de marchés semblent actuellement envisager. « Les anticipations d’inflation semblent trop basses aussi bien aux Etats-Unis qu’en Europe selon nos stratégistes obligataires », explique Goldman Sachs.

Pour rappel, sur le marché obligataire, une hausse des taux de marché signifie une baisse de la valeur des actifs cotés. L’anticipation d’une hausse des taux doit ainsi être comprise comme une perspective baissière sur le marché obligataire.

Xavier Bargue (redaction@boursorama.fr)

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.


Mes listes

valeur

dernier

var.

110.35 +0.27%
0.16 0.00%
0.08 0.00%
1.231 0.00%
157.19 +0.33%
7.366 +0.16%
0.25 0.00%
11.62 +0.52%
29.62 +0.14%
2.151 +1.51%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.