1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Gestion alternative : focus sur les principales stratégies des Hedge Funds
Café de la Bourse15/01/2019 à 09:57

La gestion alternative était jusqu'au milieu des années 1990 réservée aux investisseurs institutionnels ou privés très fortunés. Mais, depuis les années 2000, les hedge funds, en appliquant des méthodes de gestion non traditionnelles, attirent plus d'investisseurs particuliers.

Il n'existe pas une définition précise et/ou légale de ce qu'est un hedge fund. Il s'agit en fait d'un terme regroupant tous les fonds à la recherche d'une performance absolue de rendement, indépendamment de la performance d'un indice, à travers différentes stratégies, ayant recours ou non à des produits dérivés ou à l'effet de levier.

Véhicules financiers extra-flexibles, les Hedge Funds utilisent pour atteindre cette performance absolue les mêmes actifs que les gérants traditionnels mais sur la base de stratégies différentes. Les principales stratégies de Hedge Funds ont été référencées dans les classifications utilisées par la HFR (hedge fund research).  Découvrez dans cet article ces stratégies les plus courantes.

La stratégie long short

La stratégie long short est la plus répandue des stratégies dites directionnelles. Elle consiste à profiter des anomalies de prix entre deux titres similaires. Pour ce faire, il s'agit de simultanément vendre à découvert le titre surévalué et d'acheter le titre sous-évalué. Quand la différence de prix disparaît, le fonds gagne sur ses deux positions.

Les stratégies Dedicated Short Bias et Long Bias

La stratégie Dedicated Short Bias consiste à "shorter" dans un marché baissier, c'est-à-dire à prendre une position à la vente sur des entreprises jugées comme survalorisées par le marché. À l'inverse, la stratégie Long Bias consiste à investir dans des entreprises présentant un fort potentiel de croissance ou bien dans des entreprises disposant déjà de solides revenus, avec des dividendes stables, mais dont les prix sont inférieurs à ce que leurs multiples de valorisation (Price/Book, Price/Sales, Price/Cash Flow, etc.) peuvent suggérer.

La stratégie Relative Value

Il s'agit d'une stratégie qui cherche à détecter les anomalies de marché et à les arbitrer. L'exploitation de ces écarts de prix très faibles que le fonds considère comme injustifiés peuvent porter sur de très nombreux sous-jacents. Un gérant pourra par exemple arbitrer les déformations des courbes de taux ou arbitrer les obligations convertibles par les actions par exemple.

Les gains étant généralement faibles pour chaque arbitrage, les gérants appliquant ces stratégies utilisent un important effet de levier. L'objectif est simple : générer une performance stable avec peu de volatilité, et qui soit en grande partie décorrélée du marché.

La stratégie Equity Market Neutral

Elle se concentre sur l'élimination totale du risque de marché, notamment grâce à une exposition nette action (positions longues ou acheteuses - positions courtes ou vendeuses) maintenue autour de 0 %. De plus, les actifs présentent une certaine similitude dans leurs rendements et leurs caractéristiques (taille de l'entreprise, secteur, prix, volumes traités, rentabilité, taux de dividende, levier, bilan, etc.).

Les autres stratégies Relative Value

La stratégie Fixed Income Arbitrage appartient à la catégorie des stratégies relative value mais concerne uniquement les taux. De fait, elle se base sur l'exploitation des anomalies liées aux mouvements et aux déformations des courbes de taux et amène le gérant à prendre position sur différentes maturités de la courbe de taux.

La stratégie Credit Arbitrage, très semblable à la stratégie Fixed Income Arbitrage concerne elle non pas les courbes de taux mais les obligations (l'écart de taux entre une obligation risqué et une obligation sans risque de même maturité).

La stratégie Convertible Arbitrage consiste à profiter d'écarts de prix entre des actions et des obligations convertibles d'un même émetteur.

La stratégie Derivatives Arbitrage concerne elle, comme son nom l'indique, les produits dérivés. Elle vise à exploiter les différences de prix entre des options, des futures et des swaps et leurs sous-jacents.

La stratégie absolue

Une des principales stratégies absolues est la stratégie Global Macro dans laquelle le gérant cherche à profiter des variations de cours provoquées par des phénomènes macroéconomiques. Le processus d'investissement commence par une analyse de la probabilité de différents scénarios macroéconomiques. Ensuite, les gérants réalisent les investissements adéquats via des positions acheteuses (long) et/ou vendeuses (short).

C'est sans aucun doute la stratégie de gestion utilisée par les Hedge Funds qui présente à la fois les rendements et les risques les plus élevés. Il faut dire qu'elle suppose une excellente connaissance des marchés et de l'actualité, une capacité à agir très rapidement et une utilisation non négligeable des produits dérivés et de l'effet de levier mais aussi une grande flexibilité des univers d'investissement. C'est aussi sur ce type de stratégie qu'un gérant est le plus à même de faire la différence.

Le fonds de George Soros, qui a déstabilisé la livre sterling en septembre 1992, est un bon exemple de cette stratégie. L'homme avait alors fait sauter la banque d'Angleterre via la vente à découvert de 10 milliards de livres sterling, incitant la banque d'Angleterre à sortir sa devise du système monétaire européen.

La stratégie Event-Driven

La stratégie Event-Driven, également appelée « Special Situation » ou « Special Opportunity », consiste à profiter des variations de cours lors d'événements importants dans la vie de l'entreprise, qu'ils soient positifs (création d'une filiale, amélioration de la note de crédit, etc.) ou négatifs (dégradation de la note de crédit, problèmes d'exploitation, etc.).

Les fusions/acquisitions et les introductions en Bourse sont le terrain de jeu idéal pour appliquer ce type de stratégie. Le gérant peut intervenir sur les titres de ces sociétés soit parce que ces évènements ont été annoncés, soit parce qu'ils ont été anticipés. Attention toutefois aux délits d'initiés.

Louis Yang (Café de la Bourse)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer