Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Une grève perturbe le fonctionnement des raffineries de Total
Reuters03/02/2021 à 10:15

PARIS, 3 février (Reuters) - Un mouvement de grève à l'appel de la CGT perturbait mercredi le fonctionnement des raffineries françaises de Total TOTF.PA , a-t-on appris auprès d'un délégué du syndicat.

La CGT a lancé un appel à la grève pour les journées de mercredi et jeudi afin de protester contre le projet de transformation de la raffinerie de Grandpuits (Seine-et-Marne) de Total en une plate-forme "zéro pétrole", qui se traduira par 135 suppressions de postes sur le site selon le groupe.

Thierry Defresne, délégué syndical central CGT Total Raffinage Pétrochimie, a indiqué que les raffineries de Normandie (à Gonfreville en Seine-Maritime), La Mède (Bouches-du-Rhône), Feyzin (Rhône) et Donges (Loire-Atlantique) étaient en grève depuis mercredi matin, de même que le site des Flandres près de Dunkerque (Nord).

Les salariés de la raffinerie de Grandpuits, qui est à l'arrêt depuis mi-novembre, ont par ailleurs reconduit jusqu'au 11 février la grève qu'ils ont commencée début janvier.

"Aucun produit ne sort (de ces sites)", a ajouté Thierry Defresne.

Total a de son côté fait savoir que, à la suite de l'appel à la grève, les expéditions de produits pourraient être perturbées dans certaines de ses raffineries, ajoutant toutefois qu'il continuerait à assurer les approvisionnements de son réseau de station-service et de ses clients.

Thierry Defresne a précisé que les taux de grévistes dans les équipes d'exploitation s'établissaient à 50% au raffinage et 40% à la pétrochimie en Normandie ; à 40% à La Mède ; à 100% dans le raffinage, 60% à la pétrochimie et 70% aux expéditions à Feyzin et à 100% sur le site des Flandres.

(Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot)

Valeurs associées

Euronext Paris +0.21%

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • janaliz
    03 février11:03

    On sait enfin pourquoi elle baisse...

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer