1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Macron défend le déremboursement de l'homéopathie
Reuters10/07/2019 à 17:22

    PARIS, 10 juillet (Reuters) - Emmanuel Macron a défendu
mercredi en conseil des ministres la baisse du niveau de
remboursement de l'homéopathie dès le 1er janvier prochain puis
la fin totale du remboursement à partir de 2021, une mesure qui
suscite l'ire des trois laboratoires concernés et des
homéopathes. 
    Le chef de l'Etat "a rappelé qu'il ne s'agissait en aucun
cas d'interdire aux Français l'usage et le recours aux
médicaments d'homéopathie mais de considérer qu'il n'appartenait
pas à la solidarité nationale de prendre en charge des
traitements dont l'efficacité n'a pas fait l'objet d'une preuve
indiscutable", a indiqué la porte-parole du gouvernement.
    "Il a évidemment rappelé que les marges de manoeuvre
financière qui seraient ainsi dégagées pour notre système
d'assurance maladie permettraient d'investir dans le financement
de médicaments plus innovants", a ajouté Sibeth Ndiaye lors du
compte rendu du conseil des ministres à l'Elysée. 
    La baisse du niveau de remboursement de l'homéopathie suivie
de la fin totale du remboursement en 2021 faute d'efficacité
établie de ces traitements à l'origine de débats enflammés entre
consommateurs et sceptiques a été annoncée mardi par Agnès
Buzyn.
     La ministre a suivi une recommandation en ce sens formulée
fin juin par la Haute autorité de santé (HAS) au grand dam des
trois laboratoires concernés, Boiron  BOIR.PA , Lehning et
Weleda, qui mettaient en garde les autorités contre les
conséquences économiques, selon eux désastreuses, d'une telle
décision  . 

 (Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse)
 

Valeurs associées

Euronext Paris -0.45%

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M4579728
    10 juillet17:42

    il est certain que lors des prochaines élections, je vais voter en fonction de ce type de décision !!!

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer