Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Jean Castex invite les ministres à aller sur le terrain
Reuters11/07/2020 à 12:39

(Actualisé avec porte-parole du gouvernement)

PARIS, 11 juillet (Reuters) - Le Premier ministre français a invité samedi les membres de son gouvernement à agir vite face à la crise historique due au coronavirus et à aller sur le terrain "pour entendre les demandes des Français".

Jean Castex, qui a formé son équipe ministérielle lundi, l'a réunie rue de Ségur, à Paris, pour "fixer" sa méthode de travail.

"Je l'ai rappelé : je souhaite que les ministres aillent sur le terrain pour entendre les demandes des Français, des entreprises et des élus locaux", écrit-il sur Twitter.

A l'issue de la réunion, Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, a quant à lui indiqué que des messages "très clairs" avaient été passés aux membres du gouvernement.

"D'abord, le message qui a été rappelé, c'est qu'il s'agit d'un gouvernement des 600 jours. C'est le temps qu'il reste d'ici à la fin du quinquennat, mais, parce que nous sommes dans un moment de crise historique pour le pays, on ne peut pas attendre pour agir", a-t-il expliqué.

Le Premier ministre a, selon lui, exprimé un "soucis très marqué de la concrétisation".

"C'est bien de prendre des grandes décisions à Paris, mais si elles ne s'appliquent pas très concrètement sur le terrain, ça n'a pas grand intérêt. Il va inviter les membres du gouvernement à se déplacer sur le terrain, à aller au contact des français, pour mesurer les effets concrets des décisions que nous aurons à prendre."

ÉCHANGE POLITIQUE

Gabriel Attal a en outre souligné la volonté "très appuyée de dialogue et de concertation avec les élus locaux, les syndicats, les entreprises, les associations (...) pour avancer, puisque l'efficacité, ça n'est pas seulement d'aller vite, c'est aussi d'embarquer du monde autour de soi pour avancer et pour que, très concrètement, ce qui est décidé à paris, se mette en oeuvre dans les territoires".

Le nouveau Premier ministre a reçu jeudi et vendredi l'ensemble des partenaires sociaux pour évoquer le plan de relance de l'économie, le chantier des retraites - qu'il a promis de rouvrir - la réforme de l'assurance chômage ou encore le chantier de l'autonomie.

Samedi, les membres du gouvernement ont par ailleurs eu un "échange politique assez long" sur la déclaration de politique générale que le Premier ministre prononcera la semaine prochaine.

"Je ne vais pas rentrer dans les détails sur cet échange parce que vous entendrez cette déclaration dans quelques jours, mais c'était important que tous les membres du gouvernement puissent faire valoir leurs idées, leur point de vue (...)", a poursuivi le porte-parole du gouvernement.

Interrogé sur la calendrier du plan de relance, Gabriel Attal s'est contenté d'indiquer que des annonces qui seraient faites par le président Emmanuel Macron et le premier ministre la semaine prochaine.

(Jean-Philippe Lefief)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

4909.51 +0.41%
1.17375 -0.02%
45.14 +0.40%
13.706 +3.07%
33.24 +1.36%

Les Risques en Bourse

Fermer