1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Fonds Thématiques : la solution pour prendre du risque sur les marchés ?
H24 Finance pour Boursorama27/06/2019 à 10:55

Crédit : Pixabay

Si l'approche n'est pas nouvelle, l'offre en fonds thématiques est de plus en plus abondante. L'eau, la disruption, le big data, l'intelligence artificielle, la sécurité... autant de thématiques d'investissement possédant des fonds leur étant dédiés.
Dans un marché sans grande tendance et un environnement économique peu enthousiasmant, et si c'était la solution pour prendre du risque en tant qu'épargnant ?

Quelle est l'utilité de la gestion thématique dans l'environnement actuel ?

En premier lieu, la gestion thématique donne du sens à l'investissement. « L'histoire » derrière le produit est plus concrète. Il est plus simple de le comprendre, donc plus simple d'y investir et d'y rester. On observe d'ailleurs que les retraits subis par les fonds d'investissement l'année dernière ne se sont pas portés sur ceux ayant une approche thématique. Ils ont été épargnés... malgré des performances difficiles et souvent dans le rouge en 2018.

Car ce type de gestion permet également de s'inscrire sur des horizons d'investissement plus long. « Les thématiques vont rechercher des tendances de long-terme qui vont s'inscrire dans la durée, générer de la croissance, et être créatrice de valeur ajoutée et donc de performance » affirme Estelle Ménard, Responsable Adjointe de la gestion actions thématiques chez CPR AM.

Cela peut donc permettre de voir un peu plus loin que l'horizon immédiat et de s'extraire quelque peu des marchés actions, qui sont de plus en plus volatils et mouvementés. « La thématique est un excellent moyen de se fixer un cap et de le garder » ajoute Jacques-Aurélien Marcireau, Co-Directeur des gestions actions chez Edmond de Rothschild AM.

La gestion thématique offre également de la diversification en se positionnant sur des axes qui ne sont pas communs à ceux des autres indices de référence plus traditionnels.

Un véhicule d'investissement moins tout-terrain car plus contraint ?

Pour aller chercher de la performance dans un environnement de faible croissance, il y a eu jusqu'à présent beaucoup d'attention autour de la gestion flexible. Celle-ci permettait d'ouvrir l'univers, notamment en termes de classes d'actifs. Investir sur un fonds thématique, donc un investissement en actions et qui de surcroît va chercher des thématiques de croissance, n'est-ce pas se priver de poches de performances ? « Dès que l'on réduit son univers, on va enlever des sources d'alpha potentielles » admet Arnaud Bisschop, Associé Fondateur de Thematics AM, nouvelle filiale de Natixis IM spécialisée sur le sujet.

Cependant, l'approche thématique se doit de son point de vue d'être focalisée en identifiant une poche d'opportunité pour y construire des portefeuilles. « A un moment, il faut être relativement  humble et reconnaître qu'on ne peut pas être le maestro sur l'ensemble d'un univers » ajoute le gérant. Or, cela implique de travailler sur un univers plus restreint. « L'idée est qu'il soit quand même suffisamment large pour faire face à différents environnements de marché. Un univers thématique est intéressant dans la mesure où il n'est pas trop étroit » complète Estelle Ménard de CPR AM. Elle évoque donc un univers d'investissement de qualité, très recherché, particulier, mais pas forcément de petite taille.

Mais les grandes tendances du moment ne sont pas forcément celles que l'on avait il y a 10 ans, ni celles que l'on aura dans 10 ans. Dès lors, n'a-t-on pas des fonds qui ont par construction une durée de vie limitée ? « Tous nos thèmes évoluent. Quand vous avez un gérant qui suit une thématique, il est là pour anticiper ses évolutions et positionner le portefeuille afin d'y bénéficier. On investit dans le futur, pas dans le passé ! » rassure Arnaud Bisschop de Thematics AM.

Quelle place donner à un fonds thématique dans une allocation ?

Ces fonds restent avant tout à dominante actions et sont donc à réserver à la poche la plus risquée d'un portefeuille. Mais historiquement, la répartition au sein de cette poche se faisait plutôt avec une approche géographique (Europe, Etats-Unis, Japon, Emergents...). Un raisonnement remis en cause par les fonds thématiques globaux. « A moins que vous ne fassiez le pari que l'Europe va dominer le monde sur les 100 prochaines années, aller chercher de la diversification internationale et capter la croissance à travers le monde via ces fonds thématiques fait du sens pour structurer un portefeuille actions » estime Jacques-Aurélien Marcireau de Edmond de Rothschild AM.

La suggestion est donc de leur accorder une place centrale au cœur de cette poche actions. Il est néanmoins important de noter que ce type de fonds est souvent surpondéré en petites et moyennes capitalisations par rapport à un indice. Un biais de gestion qui est une conséquence directe de la recherche de croissance à long-terme, facteur commun à ces investissements.
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer