1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

[Exclusif] Les vrais salaires des patrons du CAC 40 en 2018
Le Revenu03/05/2019 à 07:25

Directeur général de Dassault Systèmes, Bernard Charlès est le dirigeant le mieux payé du CAC 40. (© Le Revenu / Ethics and Boards)

Découvrez le classement exclusif Le Revenu / Ethics and Boards sur les salaires des dirigeants du CAC 40. Nouvel entrant dans l'indice, Dassault Systèmes - ou plutôt son directeur général Bernard Charlès - arrive directement à la première place. François-Henri Pinault de Kering, Doug Pferdehirt de TechnipFMC, Jean-Paul Agon de L'Oréal suivent. Bernard Arnault (LVMH) et Patrick Pouyanné (Total), à la tête des première et troisième plus grosses capitalisations françaises, sont septième et douzième. Carlos Ghosn est... dernier.

Le CAC 40 a subi une année 2018 difficile, enregistrant une baisse de 11%. Une première depuis 2011. Pour autant, la rémunération moyenne de ses dirigeants a progressé de 5,8%, à 5,5 millions d'euros, après une hausse de 13,9% en 2017.

C'est ce que révèle notre enquête annuelle sur les rémunérations des dirigeants mandataires sociaux du CAC 40, en collaboration avec Ethics & Boards, plateforme digitale spécialisée dans les données et solutions de gouvernance d'entreprise.

[Découvrez le palmarès exclusif des salaires des patrons du CAC 40]

Bernard Charlès, directeur général de Dassault Systèmes, entré au CAC 40 en septembre dernier, débarque directement à la première place de notre classement avec 22,9 millions d'euros de salaire (dont près de 20 millions d'euros de stock-options et actions de performance).

François-Henri Pinault de Kering (12,20 millions d'euros) et Doug Pferdehirt de TechnipFMC (11,34 millions) complètent le podium. Concernant le premier, nous n'incluons pas les 18,63 millions d'euros perçus au titre des KMU (Kering Monetary Units) attribuées en 2014 et 2015 et qui étaient comptabilisées dans nos précédents baromètres. Le second, en tant que dirigeant d'une société franco-américaine, a un salaire plus en ligne avec les pratiques américaines (voir plus bas) que

Lire la suite sur le revenu.com

5 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • aremon05
    04 mai08:41

    Rien de choquant.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

5558.9 +0.12%
1.12234 -0.46%
16.11 -3.01%
0.03 +21.95%
2.465 +3.31%

Les Risques en Bourse

Fermer