1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Europe/PMI-Des signes encourageants même si l'activité reste ralentie
Reuters24/01/2020 à 10:51

 (Actualisé avec résultats pour le Royaume-Uni)
    24 janvier (Reuters) - Principaux résultats provisoires des
enquêtes Markit auprès des directeurs d'achat en Europe publiés
vendredi :
    
    * ZONE EURO - DU MIEUX DANS L'INDUSTRIE, DÉCÉLÉRATION DANS
LES SERVICES
    LONDRES - La croissance de l'activité du secteur privé de la
zone euro est restée ralentie en janvier, montrent les premiers
résultats des enquêtes mensuelles d'IHS Markit auprès des
directeurs d'achats, mais certains signes suggèrent que le pire
pourrait être passé, notamment dans l'industrie. 
    L'indice PMI "flash" composite, considéré comme un bon
baromètre de l'activité économique globale, est stable par
rapport à décembre à 50,9 alors que les économistes interrogés
par Reuters l'attendaient en hausse à 51,2. 
    Celui du secteur manufacturier, à 47,8 après 46,3, est
inférieur pour le douzième mois consécutif au seuil de 50
au-dessus duquel il traduit une croissance de l'activité. Le
consensus Reuters le donnait à 46,8. 
    Un indice mesurant la production du secteur, qui entre dans
le calcul du PMI composite, est remonté à 47,5 après 46,1, au
plus haut depuis août. Ceux des nouvelles commandes, de
l'emploi, des commandes en attente et des achats en volumes sont
toujours inférieurs à 50 mais progressent.
    Le PMI "flash" des services, lui, a reculé à 52,2 après 52,8
alors qu'il était attendu inchangé; celui des nouveaux contrats
dans le secteur a reculé à 51,5 après 52,1.
    L'enquête montre toutefois une montée de l'optimisme pour
l'année à venir : l'indice composite de la production future a
atteint 61,2 après 59,4, au plus haut depuis septembre 2018.
    
    * ALLEMAGNE - PETITE AMÉLIORATION, LA CONTRACTION CONTINUE
DANS L'INDUSTRIE
    BERLIN - L'activité du secteur privé en Allemagne s'est
améliorée en janvier, la croissance s'accélérant dans les
services tandis que la contraction s'atténuait dans l'industrie
manufacturière, montrent les premiers résultats de l'enquête
mensuelle d'IHS Markit. 
    L'indice PMI "flash" composite a progressé à 51,1 après 50,2
en décembre, atteignant son plus haut niveau en cinq mois. Les
économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un
chiffre de 50,5.
    L'indice du secteur manufacturier est remonté à 45,2 après
43,7 mais reste loin du seuil de 50 au-dessus duquel il traduit
une croissance de l'activité. Celui des services est lui aussi
en hausse, à 54,2 après 52,9. 
    Ces chiffres suggèrent que "les nuages noirs au-dessus de
l'économie allemande pourraient commencer à s'éclaircir", estime
Phil Smith, économiste d'ISH Markit, jugeant que le secteur
manufacturier se rapproche de la stabilisation tandis que celui
des services affiche une croissance solide. 
    "La demande a commencé à s'améliorer un peu, à la fois sur
le marché intérieur et à l'étranger, ce qui se traduit par une
première hausse des nouveaux contrats depuis sept mois",
ajoute-t-il. 
    
    * FRANCE - RALENTISSEMENT DE LA CROISSANCE SUR FOND DE
GRÈVES
    PARIS - La croissance de l'activité du secteur privé en
France a ralenti en janvier dans un contexte dominé par les
grèves liées au projet de réforme du système de retraites,
montrent les premiers résultats de l'enquête mensuelle d'IHS
Markit auprès des directeurs d'achats. 
    L'indice PMI "flash" composite a reculé à 51,5 après 52,0 en
décembre, revenant à son plus bas niveau en quatre mois. Les
économistes et analystes interrogés par Reuters prévoyaient en
moyenne un chiffre de 52,0.
    Le PMI "flash" des services est revenu à 51,7 près 52,4 le
mois dernier alors que celui du secteur manufacturier remontait
à 51,0 après 50,4 en décembre.
    "Malgré des signaux d'alerte sur un ralentissement dans le
secteur des services, liés aux grèves dans le transport
ferroviaire, le secteur manufacturier montre de petits signes de
reprise", commente Pollyanna De Lima, économiste d'ISH Markit.
    "Signe encourageant, les entreprises des deux secteurs sont
positives concernant les perspectives d'activité pour l'année à
venir, l'optimisme étant au plus haut depuis neuf mois. Ces
prévisions de croissance solides continuent de tirer les
créations d'emplois et devraient permettre au secteur privé de
rester en expansion sur le court terme."
    
    * ROYAUME-UNI - EMBELLIE APRÈS LES ÉLECTIONS DE DÉCEMBRE
    LONDRES - L'activité du secteur privé britannique connaît en
janvier son meilleur mois depuis plus d'un an, montrent les
résultats provisoires de l'enquête mensuelle d'IHS Markit auprès
des directeurs d'achats, une embellie qui pourrait dissuader la
Banque d'Angleterre de réduire son taux directeur la semaine
prochaine.
    L'indice PMI "flash" des services, à 52,9 après 50,0 en
décembre, traduit ainsi une croissance de l'activité pour la
première fois depuis août et celui du secteur manufacturier
reflète une atténuation de la contraction en remontant à 49,8
après 47,5, dépassant les attentes puisque les économistes
interrogés par Reuters l'attendaient en moyenne à 48,9.
    L'indice composite, qui couvre ces deux grands secteurs
progresse ainsi à 52,4 après 49,3 en décembre, au plus haut
depuis septembre 2018. Le consensus Reuters le donnait à 50,6.
    Dans le secteur manufacturier, les nouvelles commandes ont
augmenté pour la première fois depuis avril. 
    Ces chiffres confirment donc une amélioration de la
situation économique après la large victoire du Parti
conservateur aux élections législatives de décembre, réduisant
ainsi l'incertitude politique qui pesait sur le moral des
ménages et l'investissement des entreprises.
    

 (Marc Angrand)
 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

1.0781 -0.25%
0.0072 0.00%
1.424 0.00%
31.715 0.00%
2.377 0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer