Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Etats-Unis : l'économie redémarre

Boursorama15/06/2015 à 18:17

Après un mauvais premier trimestre, les Etats-Unis retrouvent la forme sur le plan économique.

Eclipsés par le dossier grec, les indicateurs économiques de la semaine dernière vont dans le sens d’un redémarrage de l’activité américaine après un premier trimestre décevant. Si la nouvelle est un bon signe évident, c’est aussi le prélude d'une hausse imminente des taux diecteurs de la Fed.

« Si l’économie américaine avait accusé un retard à l’allumage au début du deuxième trimestre, elle semble désormais en passe de le combler », affirme David Ganozzi, gérant de Fidelity Patrimoine dans « L’hebdo des marchés » de la société de gestion.

Emploi, consommation et inflation en hausse

Le gérant poursuit : « Plus une semaine ne se passe sans qu’un nouvel indicateur confirme l’accélération en cours de l’autre côté de l’Atlantique. Après les chiffres de l’emploi la semaine précédente, ceux des ventes au détail ont agréablement surpris jeudi dernier. Celles-ci sont ressorties en progression de 1,2% en mai, témoignant d’une reprise de la consommation, moteur interne indispensable à la vigueur de l’économie américaine. Et s’il n’y avait que cela... Parallèlement, l’indice des prix à la production publié vendredi a progressé de 0,5% en mai, soit sa plus forte hausse mensuelle depuis 2012 ».

Remontée des taux sous peu aux Etats-Unis

Toutes ces bonnes nouvelles économiques ont cependant une traduction quasi-immédiate dans l’esprit des investisseurs : ces indicateurs vont pousser la Fed à remonter très prochainement ses taux directeurs.

David Ganozzi explique ainsi : « Ces éléments tendent une fois de plus à conforter l’hypothèse d’une remontée des taux à la rentrée si les États-Unis devaient continuer de faire montre d’un tel dynamisme. En attendant septembre, le prochain comité de politique monétaire de la Fed qui aura lieu mardi et mercredi prochain ne devrait pas manquer d’intérêt à ce sujet ».

Lundi, Anton Brender du Cercle des économistes revenait également sur ce sujet dans une chronique intitulée « Remontée des taux américains, oui mais quand ? ».

Prudence

La question de la remontée des taux de la Fed taraude l’esprit des investisseurs depuis de nombreux mois et les incite à la prudence.

Les principaux indices boursiers américains font ainsi du sur-place non loin de leur plus haut niveau historique. Depuis la mi-février, le Dow Jones oscille autour des 18.000 points, tandis que le S&P500, considéré comme l’indice le plus représentatif de l’économie américaine, évolue autour des 2.100 points sans direction claire depuis environ quatre mois.

La prudence des investisseurs est également particulièrement exacerbée par les tergiversations sur le dossier grec. Depuis de nombreuses semaines, rares sont les éditions du Wall Street Journal ou les unes du site américain Bloomberg n’évoquant pas ce sujet brûlant. Le règlement de la question des finances grecques est perçue comme essentielle pour la crédibilité de la zone euro dans son ensemble.

David Ganozzi remarque avec optimisme : « en attendant une issue probablement heureuse des débats [sur le dossier grec], cette escalade - comme c’est le cas depuis plusieurs semaines - se traduit par un regain de volatilité sur les marchés ».

X. Bargue

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • d.e.s.t.
    15 juin18:56

    Je voulais dire en France , bien sûr, car notre président inénarrable vient d'être frappé par une crise de procrastination, celle qui empêche tout politique de réduire le nombre de fonctionnaires, en sureffectif d'au moins 1 million pour la France, pour 60 milliards d'euros par an!

    Signaler un abus

  • zemmour-
    15 juin18:25

    J'ai regardé les graphiques et autres moyennes ainsi que les résultats, c'est bien une récession qui redémarre.....Vite, le Q.E 4 et fissa avant le big one !

    Signaler un abus

  • j.doury
    15 juin18:24

    comme dirait mon gosse "lol"

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.