1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Éric Bourguignon : «Les banques centrales ont éloigné le risque systémique»
Le Revenu26/05/2020 à 11:13

Eric Bourguignon, membre du directoire de Swisslife AM. (© DR)

Éric Bourguignon, directeur des activités sur titres pour compte de tiers et membre du directoire de Swisslife AM, a accordé un entretien au Revenu. Il analyse les conséquences économiques de la crise sanitaire et leurs impacts sur les marchés.

L'intervention des banques centrales permet-elle d'écarter le risque systémique ?
Les banques centrales ont déployé des moyens colossaux pour faire face aux conséquences économiques dramatiques de la crise du coronavirus. Elles ont ainsi procédé à de nouvelles injections de liquidités dans le système bancaire.

Elles ont aussi considérablement renforcé leurs programmes d'achats de titres publics ou privés et ramené leurs taux directeurs au plancher. Ces mesures devraient permettre aux États de financer aisément leurs plans pharaoniques de soutien de l'activité, aux banques de passer ce cap difficile et aux marchés de retrouver un peu de sérénité après le choc qu'ils viennent de subir.

Les banques centrales nous semblent donc effectivement avoir sensiblement éloigné le risque systémique qui planait sur nos économies.

L'ampleur des déficits publics est-elle une menace pour les marchés ?
À court terme, l'accroissement des déficits publics ne constitue pas une menace pour les marchés. Il les a au contraire rassurés en permettant aux États d'apporter leur aide aux entreprises dont les revenus se sont effondrés et aux ménages touchés par le retour du chômage de masse.

À plus long terme, cet accroissement est évidemment préoccupant et cela d'autant plus qu'il intervient à un moment où l'endettement public culmine dans

Lire la suite sur LeRevenu.com

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • popo27g
    26 mai12:34

    Des que les élections americaines seront passées en novembre, on en reparlera.la dette faramineuse des États posera des questions et attention si un doute s immice...

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer