Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Elliott passe à l'offensive chez AT&T
Reuters09/09/2019 à 16:39

 (Actualisé avec réactions d'AT&T et de Donald Trump, précisions
sur Time Warner, cours de Bourse)
    9 septembre (Reuters) - Le fonds activiste Elliott
Management a exprimé ses doutes lundi sur le rachat l'an dernier
de Time Warner par AT&T pour 85 milliards de dollars (77
milliards d'euros) et il a réclamé à l'opérateur télécoms la
vente de certains actifs non-stratégiques pour gonfler son cours
de Bourse.
    Cette intervention du fonds de Paul Singer, qui a révélé un
investissement global d'environ 3,2 milliards de dollars dans
AT&T, fait grimper le titre de l'opérateur télécoms de plus de
4% à 37,78 dollars après quasiment une heure d'échanges à Wall
Street.
    Elliott juge AT&T "fortement sous-évalué" et propose des
pistes pour quasiment doubler son cours de Bourse, tout en
laissant entendre qu'il pourrait réclamer des sièges au conseil
d'administration.
    Le fonds estime que l'opérateur pourrait atteindre une
valeur de plus de 60 dollars par action d'ici fin 2021 s'il met
en oeuvre ses préconisations.
    "Malgré près de 600 jours écoulés entre la signature et la
finalisation (et plus d'un an écoulé depuis cette dernière),
AT&T n'a toujours pas exposé de raison stratégique claire
expliquant pourquoi AT&T doit posséder Time Warner", écrit
Elliott dans une lettre adressée au conseil d'administration de
l'opérateur américain.
    Avec Time Warner, AT&T a mis la main l'an dernier sur des
fournisseurs de contenus comme HBO, CNN ou encore les studios
Warner Bros, producteurs notamment des films "Batman" et "Harry
Potter". L'opérateur a toutefois dû attendre plus de deux ans
pour finaliser cette opération en raison d'un examen minutieux
des autorités de la concurrence.
    Ce rachat a même été critiqué par Donald Trump et le
président américain s'est réjoui lundi sur Twitter de
l'intervention d'Elliott, qu'il a invité à effectuer des
changements chez CNN, cible récurrente de ses critiques pour sa
couverture jugée partiale.
    
    AT&T VA PRENDRE CONTACT AVEC ELLIOTT
    Elliott, responsable de 38 milliards de dollars d'actifs, a
déjà mené des campagnes en faveur de changements chez eBay
 EBAY.O , l'éditeur de logiciels SAP  SAPG.DE   ou encore
Telecom Italia  TLIT.MI . Il présente son investissement dans
AT&T comme le plus important qu'il ait jamais réalisé.
    AT&T a déclaré qu'il allait prendre contact avec Elliott et
qu'il allait examiner son point de vue.
    Elliott n'a pas précisé quels étaient les éléments négatifs
qu'il percevait dans le rachat de Time Warner, censé permettre à
AT&T de s'adapter aux bouleversements provoqués par Netflix
 NFLX.O , Google  GOOGL.O  ou Amazon  AMZN.O  dans la production
et la diffusion de contenus.
    "AT&T peut débloquer une valeur importante en précisant son
portefeuille d'actifs, en améliorant sa performance
opérationnelle, en définissant des priorités claires et en
renforçant sa direction et sa supervision", affirme le fonds.
    Parmi les actifs susceptibles d'être vendus, Elliott cite
les systèmes de sécurité domestique, DirecTV, les chaînes
sportives régionales, CME, Sky Mexico, l'activité de télévision
payante en Amérique latine ou encore les activités à Porto Rico.
    L'opérateur devrait aussi charger un conseiller extérieur
d'effectuer un audit de ses activités et de son organisation,
avec l'objectif de se doter d'une structure plus efficace et
plus réactive, poursuit Elliott.
    AT&T a publié un chiffre d'affaires inférieur aux attentes
sur cinq des huit derniers trimestres, montrent les données de
Refinitiv.
    D'après Elliott, un examen stratégique permettrait à AT&T de
diminuer rapidement sa dette via des cessions d'actifs et
d'améliorer son profil financier.

 (Vibhuti Sharma et Supantha Mukherjee à Bangalore
Bertrand Boucey pour le service français)
 

Valeurs associées

MIL -2.35%
XETRA -0.01%
NASDAQ -1.79%
NASDAQ -0.06%
NASDAQ -2.42%
NASDAQ -0.05%
NYSE -0.50%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

31.11 -1.35%
12.63 -3.05%
43.08 -0.42%
CGG
0.6872 -4.05%
1.18395 0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer