Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

E.ON

9.02EUR
-0.94% 

DE000ENAG999 EOAN

Stuttgart données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    9.11

  • clôture veille

    9.10

  • + haut

    9.13

  • + bas

    9.00

  • volume

    100 661

  • valorisation

    19 843 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    19.04.18 / 21:55:02

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter E.ON à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter E.ON à mes listes

    Fermer

EDF-Des centrales italiennes et polonaises sur la sellette

Reuters21/09/2015 à 20:01

par Stephen Jewkes, Agnieszka Barteczko et Geert De Clercq MILAN/VARSOVIE/PARIS, 21 septembre (Reuters) - Les centrales à gaz et à charbon italiennes et polonaises d'EDF EDF.PA s'inscrivent mal dans sa stratégie bas-carbone mais elles s'annoncent difficiles à céder dans de bonnes conditions en raison des surcapacités en matière de centrales thermiques en Europe. En quête de fonds pour financer les travaux de son parc nucléaire français, mener à bien son projet d'EPR en Grand-Bretagne ou encore racheter l'activité réacteurs nucléaires d'Areva AREVA.PA , EDF a annoncé en juillet une revue stratégique de ses actifs de production d'énergie à partir de combustibles fossiles en Europe continentale. Son PDG Jean-Bernard Lévy a précisé qu'il examinerait attentivement les actifs hors de France et de Grande-Bretagne et le directeur financier Thomas Piquemal a déclaré qu'EDF étudierait la façon dont Edison EDNn.MI , la filiale italienne du groupe qui exploite notamment des centrales à gaz, s'inscrivait dans la stratégie de l'électricien public français. Selon des sources industrielles, Jean-Bernard Lévy prévoit de se rendre mercredi au siège d'Edison, à Milan, ce qui soulève des interrogations sur l'éventuelle annonce d'une vente d'une partie de la société ou de son recentrage sur les renouvelables. "EDF veut présenter une stratégie de réduction plutôt que de développement des activités, une réorganisation de l'activité", a déclaré à Reuters une source industrielle au fait du dossier. EDF a confirmé que Jean-Bernard Lévy présenterait sa stratégie aux cadres d'Edison mais n'a pas souhaité s'exprimer sur d'éventuels projets de cession. Edison a assuré près de 7% de la production d'électricité en Italie en 2014 et affiche une capacité de 7,3 gigawatts (GW), dont 5,7 GW de centrales thermiques. La société représente également 17,9% des importations de gaz du pays. Bien que la chute des prix du pétrole et la faiblesse de la demande intérieure aient mis ses marges sous pression, Edison génère du cash et vise pour 2015 un excédent brut d'exploitation (Ebitda) d'au moins un milliard d'euros. "L'Italie ne serait pas facile à vendre. Le marché est en excès de capacités thermiques installées", souligne cependant Francesco Menonna, analyste chez BMI Research, rappelant que les centrales en question tournent à bas régime ou ont été arrêtées et que des sociétés telles qu'Enel ENEI.MI ou A2A A2.MI ont retiré plusieurs gigawatts de capacités ou prévoient de le faire. Selon des sources bancaires, EDF n'a pas encore engagé de conseillers au sujet d'Edison et exclut une sortie d'Italie, notamment parce que les actifs de sa filiale dans les énergies renouvelables s'inscrivent parfaitement dans sa stratégie. "Ce n'est pas un secret qu'EDF cherche des alternatives pour ses activités italiennes", a toutefois indiqué un banquier du secteur. Une autre source bancaire a déclaré qu'elle ne voyait pas de candidat au rachat d'Edison dans son intégralité mais que les actifs du groupe dans l'amont (exploration et production d'hydrocarbures) étaient vendables. Une source interne à Edison a de son côté estimé qu'une scission de la société était une solution probable. Des analystes et des sources jugent que l'italien A2A ou le tchèque EPH pourraient ainsi s'intéresser aux centrales thermiques d'Edison. Des responsables industriels estiment en outre que la société EPH, qui est actuellement l'un des rares acheteurs de centrales thermiques en Europe, pourrait aussi s'intéresser aux centrales à charbon détenues par EDF en Pologne -- environ 1,7 GW au total -- de même que le polonais Enea ENAE.WA . (Avec Giancarlo Navch, Pamela Barbaglia et Freya Berry, Benjamin Mallet pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Valeurs associées

-0.94%
A2A
+0.15%
+0.63%
+0.14%
+0.26%
-0.51%
-0.74%
-0.37%
+0.24%
0.00%
EDF
+0.50%
-0.89%
0.00%
0.00%
-0.45%
Afficher toutes les valeurs associées Réduire

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.