1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Économie : la conjoncture résiste en zone euro
Le Revenu16/11/2019 à 11:01

La Commission européenne estime que l'activité devrait progresser de 1,1% cette année et de 1,2% en 2020. (© A. Oikomou/AFP)

L'activité résiste en zone euro, mais les perspectives sont de nouveau révisées à la baisse. L'emploi reste dynamique avec un taux de chômage qui pourrait tomber à 7,3% en 2021.

«Posez une question à cinq économistes et vous aurez cinq réponses différentes (six si l'un d'entre eux est allé à Harvard)», ironisait Edgar Fiedler, lui-même économiste et secrétaire adjoint du Trésor sous les présidences Nixon et Ford.

De fait, le 25 juillet dernier, Mario Draghi, encore président de la Banque centrale européenne (BCE), tenait un discours très pessimiste en estimant que les perspectives dans la zone euro étaient «de pire en pire dans le secteur manufacturier».

Ce qui justifiait, à ses yeux, de nouvelles mesures, notamment le programme d'achats d'actifs, réactivé à compter du 1er novembre, à un rythme mensuel de 20 milliards d'euros.

Bruxelles confiant mais prudent pour 2020 et 2021

Or, le 7 novembre, pour leurs «prévisions économiques de l'automne», les experts de la Commission européenne se montrent beaucoup moins alarmistes. Certes, la croissance dans les dix-neuf pays membres de la zone euro est à nouveau revue en baisse, en raison d'un «environnement extérieur beaucoup moins favorable».

Mais l'activité devrait néanmoins progresser - pour la septième année consécutive - de 1,1% en 2019 (contre 1,2% prévu initialement en juillet) et de 1,2% au cours des deux années suivantes (contre 1,4%).

D'ailleurs, «le niveau de l'emploi n'a jamais été aussi élevé», se félicite Bruxelles. Le taux de chômage devrait ainsi

Lire la suite sur LeRevenu.com

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M3182284
    16 novembre19:15

    Moscouvicieux, l'homme du dérapge budgétaire, l'homme qui pardonne tous les dérapages à la Grèce rouge, mais aucun à l'Italie de la ligue. Nommé à la cour des comptes pour quoi? Trahison du peuple pour la cause socialiste? Fait pas s'étonner qu'on ait des gilets jaunes quand on a de pareils profiteurs.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer