Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Décarbonation: 5 aéroports de Vinci au niveau 5 du programme Aca
information fournie par AOF 07/12/2023 à 15:24

(AOF) - L’aéroport de Toulon Hyères en France et les aéroports de Beja, Madeira et Ponta Delgada au Portugal, tous exploités par Vinci Airports, font partie des dix premiers aéroports au monde à atteindre le niveau 5 du programme ACA, programme qui évalue la décarbonation des activités aéroportuaires et la contribution des aéroports à la trajectoire globale "zéro émission nette carbone" de l’aviation à horizon 2050. Le niveau 5 "certifie que les aéroports ont atteint zéro émission nette de CO2 sur leurs activités", précise le groupe.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Points clés

Leader mondial du BTP né en 1898 et intervenant dans les concessions autoroutières et aéroportuaires ;

- Revenus de 61,7 Mds€, dont 55 % réalisés à l’international, répartis entre la construction pour 47 %, l’énergie pour 36%, les concessions autoroutières et aéroportuaires pour 15% et l’immobilier;

- Modèle économique : « concevoir, financer, construire et gérer des infrastructures et des équipements pour la mobilité » avec une complémentarité entre concessions et contracting ;

- Capital ouvert (salariés avec 9,9 % du capital et Qatari Holding avec 3,8 %), le conseil d’administration de 15 membres étant présidé par Xavier Huillard également directeur général ;

- Bilan désendetté, avec 19,7 Mds€ de disponibilités et un autofinancement libre record de 5,4 Mds€.

Enjeux

- Stratégie de croissance fondée sur 3 piliers :

- dans les concessions, extension de la maturité du portefeuille et croissance de l’aéroportuaire par croissance externe,

- dans le contracting, priorité à Vinci Energy via des acquisitions et aux activités spécialisées d’Eurovia et Vinci Construction,

- synergie des expertises concessions & contracting dans les projets d’infrastructures ;

- Stratégie d’innovation organisée par métiers, dotée d’un budget de 50 M€ finançant 50 programmes de 12 pôles de recherche et focalisée sur la mobilité urbaine et la ville durable,

- partenariats avec Paris-Tech (Lab recherche & environnement), Fabrique de la Cité… ;

- Stratégie environnementale « Ambition 2030 » visant la neutralité carbone en 2050 :

- objectif intermédiaire de réduction de 20 % de l’empreinte carbone en 2030 vs 2019 ;

- process circulaire systématisant le recyclage et le réemploi dans chaque filière,

- démarche « éviter, réduire, compenser » pour « 0 perte nette » de biodiversité,

- lancement du 1er emprunt vert,

- participation au fonds mondial d’infrastructures d’hydrogène décarboné ;

- Dynamisme de Vinci Energies, soutenu par les acquisitions,, notamment dans l’IT en Europe centrale ;

- Carnet de commandes de 57,3 Mds,, dont 68 % à l’international .

Défis

- Réduction de la disparité des marges entre concessions autoroutières (les 2/3 du bénéfice opérationnel) et construction ;

- Fortes ambitions pour Cobra IS, spécialiste des infrastructures énergétiques pour l’énergie solaire et éolienne -15 GW à moyen terme de capacités, notamment en Amérique latine avec mise en service en 2023 du 1 er projet photovoltaïque et construction de projets de 1,4 GW d’énergie renouvelable ;

- Impact sur la rentabilité de la prise de participation de 30 % dans l’aéroport mexicain OMA ( 23 millions de passagers en 2022) ;

- Après une hausse de 25 % des facturations, objectifs 2023 d’une nouvelle hausse des revenus et d’un bénéfice opérationnel légèrement au-dessus du niveau de 2022 :

- autoroutes : trafic du même ordre que celui de 2022 ;

- aéroports : trafic passagers inférieur au niveau de 2019 et hausse durésultat opérationnel,

- VINCI Energies : nouvelle croissance d’activité et marge opérationnelle confortée,

- VINCI Construction : sélectivité des prises d’affaires, stabilisation de l’activité et nouvelle amélioration de la marge opérationnelle ;

- Dividende 2022 de 4 € après acompte et programme d’actions.

En savoir plus sur le secteur BTP / Construction

Double peine pour le secteur

La Fédération française du bâtiment (FFB) a récemment alerté sur l'effondrement du marché des logements neufs. Sur les huit premiers mois de 2022, les ventes du marché de la maison neuve en secteur diffus se sont écroulées de 26,8% sur un an. Quant aux ventes de maisons neuves en secteur groupé, les ventes aux particuliers ont chuté de 17,3 % sur un an au premier semestre, tandis que les ventes aux institutionnels ont reculé de 23 %. La tendance est la même pour les mises en vente de logements collectifs, en repli de 9,8%.

Ces mauvaises tendances s'accompagnent d'un recul des investissements publics, alors que les remboursements de PGE débutent. Du fait d'un manque de visibilité, les collectivités locales préfèrent mettre en suspens certains projets. Elles doivent également affronter une baisse de leurs ressources et une augmentation significative des coûts de l'énergie et des travaux. Or les investissements les plus importants sont généralement réalisés durant les troisième et quatrième années de mandat des collectivités, c'est-à-dire en 2023 et 2024. Cela représente donc un manque à gagner important pour le secteur.

Valeurs associées

107,00 EUR Euronext Paris +1,37%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.