Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Danone annonce un milliard d'euros d'économies et jusqu'à 2.000 suppressions de postes
Reuters23/11/2020 à 09:51

DANONE ANNONCE UN MILLIARD D'EUROS D'ÉCONOMIES ET JUSQU'À 2.000 SUPPRESSIONS DE POSTES

DANONE ANNONCE UN MILLIARD D'EUROS D'ÉCONOMIES ET JUSQU'À 2.000 SUPPRESSIONS DE POSTES

PARIS (Reuters) - Le groupe agroalimentaire Danone a dit viser lundi un milliard d'euros d'économies d'ici à 2023 et annoncé environ 1.500 à 2.000 suppressions de postes dans le cadre d'un plan de réorganisation qui doit lui permettre de contrer les effets de la crise sanitaire sur son activité.

Ce plan, baptisé "Local First", prévoit la mise en oeuvre d'une organisation locale par zones qui vient remplacer une organisation mondiale par catégories afin d'être au plus près des réalités et spécificités des différents marchés.

Dans ce cadre, Danone indique étudier le rapprochement de son siège mondial à Paris de celui de Rueil-Malmaison, dans les Hauts-de-Seine, où se trouvent actuellement les équipes du siège France.

Cette simplification se traduira par des réductions d'environ 1.500 à 2.000 postes dans les sièges mondiaux et locaux, avec jusqu'à 25% des effectifs dans les sièges mondiaux, a annoncé Danone à l'occasion d'une journée investisseurs.

Ces suppressions de postes concernent 2% des salariés du groupe, a précisé au Figaro le PDG Emmanuel Faber.

"Ce qui rend ce plan impératif, c'est tout simplement que le Covid a modifié et accéléré la révolution de l'alimentation (...) La pandémie a créé des changements structurels de notre environnement, ce qui nous oblige à réagir".

NOUVEL OBJECTIF DE MARGE

Danone prévoit parallèlement de générer des économies récurrentes d'un milliard d'euros d'ici à 2023 qui doivent lui permettre d'investir dans la croissance et d'améliorer ses marges.

Grâce ce plan, le groupe agroalimentaire table sur un retour à une croissance rentable dès le second semestre 2021, et un retour de la marge opérationnelle courante à son niveau pré-COVID, à plus de 15%, en 2022.

Danone confirme son objectif de moyen terme d'une croissance des ventes comprise entre 3% et 5% en données comparables mais y ajoute une nouvelle prévision sur les marges en tenant compte du plan d'économies. Il vise ainsi une marge opérationnelle courante comprise entre 15% et 20% à moyen terme.

Pour 2020, le groupe a confirmé ses objectifs d'une marge opérationnelle courante de 14% et d'un free-cash-flow de 1,8 milliard d'euros.

Les coûts exceptionnels liés à la mise en place de la nouvelle organisation sont estimés à environ 1,4 milliard d'euros pour la période 2021-2023, a précisé Danone.

PAS DE TABOU SUR LES CESSIONS

Le mois dernier, Danone avait dévoilé en partie son plan de réorganisation et annoncé une revue stratégique de ses activités, notamment en Argentine et pour la marque Vega.

Lors d'une conférence téléphonique, Emmanuel Faber a indiqué qu'il donnerait des nouvelles sur ces cessions lors du premier semestre 2021.

"Nous nous donnons du temps pour étudier dans chaque métier et dans chaque géographie ce qui répond à notre objectif de croissance rentable", a-t-il précisé au Figaro.

Emmanuel Faber ajoute qu'il n'y a aucun tabou concernant les cessions d'actifs mais qu'une vente de la division Eaux, en grande difficultés, n'est "pas à l'ordre du jour".

Le dirigeant ajoute qu'il faudra s'attendre à un "rythme plus soutenu" de cessions ciblées dans les deux ou trois ans.

A la Bourse de Paris, le titre Danone évoluait en très léger repli, cédant 0,19% à 52,4 euros en début de séance et sous-performant la hausse de l'indice CAC 40 (+0,88%).

"La crédibilité des nouveaux objectifs va être remise en question étant donné l'échec de Danone à atteindre son précédent objectif de marge (à moyen terme)", ont déclaré les analystes de Jefferies dans une note. "Mais cela nous semble être un pas en avant, compte tenu de la faible valorisation et du consensus prudent".

(Blandine Hénault, édité par Jean-Stéphane Brosse et Gwénaëlle Barzic)

Valeurs associées

Euronext Paris +2.67%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer