1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Crystal vise 12 Md€ d'encours d'ici trois ans
Newsmanagers20/06/2019 à 15:15

(NEWSManagers.com) -

Lancée dans une course effrénée à la taille critique aux côtés de son grand rival Nortia, Crystal a affiché ses ambitions jeudi 13 juin à l'occasion d'un point presse. 12 milliards d'euros d'encours d'ici trois ans ! C'est le cap fixé par son président et fondateur Bruno Narchal. Un objectif qui parait atteignable au regard de l'explosion des encours du groupe ces dernières années. En moins de quatre ans, ils sont passés de 850 millions d'euros fin 2015 à 8 milliards d'euros aujourd'hui.

Pour trouver ces quatre milliards supplémentaires, Crystal mise sur une croissance organique de 3 milliards d' euros de son activité de BtoB. Le comité exécutif, presque au complet ce jeudi matin, a annoncé la finalisation de l'acquisition de la plateforme CD Partenaires trois mois après le début des négociations exclusives avec La Française. Après le rachat de Finaveo en 2018, le nouveau pôle BtoB constitué des deux acquisitions et de la plateforme Crystal Partenaires sera le moteur de la croissance du groupe. "Une nouvelle marque regroupant les deux entités [Finaveo et Crystal Partenaires ont déjà fusionné sous la marque Finaveo Partenaires, ndlr] sera annoncée à l' occasion de Patrimonia en septembre prochain", a révélé Bruno Narchal.

Rachat d'un cabinet spécialisé dans le sport

Le milliard d' euros restant proviendra de l' activité BtoC, cœur historique de Crystal, qui n' est pas resté inactif ces derniers mois. Les dirigeants ont profité de ce point presse pour annoncer le rachat le mois dernier de ProtecSport, un cabinet de CGP dédié aux sportifs et fondé par Christophe Breton, ancien gardien de l' Olympique Lyonnais. "C' est un cabinet qui compte une centaine de clients dans le monde du sport et notamment du football", a détaillé Philippe Michel Labrosse, directeur général délégué du groupe. Avec le rachat de ProFinance l' an passé, un cabinet ancré dans la région Rhône-Alpes, le pôle BtoC a désormais quatre cordes à son arc : les expatriés avec Crystal Finance, les experts-comptables avec Expert & Finances, les sportifs avec Protecsport et le bassin lyonnais avec ProFinance. "Nous voulons continuer à développer des expertises pointues sur des marchés avec de fortes barrières à l' entrée", a indiqué Jean-Maximilien Vancayezeele directeur général délégué de Crystal et responsable des activités BtoC.

Outre la croissance de ces quatre pôles le groupe prévoit de continuer ses acquisitions externes de cabinets de CGP, notamment dans la région de Lyon.

Interrogés sur leur volonté de continuer à racheter d' autres sociétés, cette fois dans le BtoB, les dirigeants se sont voulus plus mesurés. " Nous pensons avoir atteint une taille critique nous permettant de faire face aux grands mouvements de marché actuels" , ont expliqué Bruno Narchal et Philippe Michel Labrosse. Les deux hommes, qui pilotent la croissance externe de Crystal, sont les artisans de la croissance exponentielle des encours ces dernières années. Ils ne cachent cependant pas continuer à regarder les opportunités qui se présentent mais assurent n' avoir rien de particulier en vue pour le moment.

"Nous pouvons désormais nous appuyer sur un actionnariat très solide [Aujourd'hui, 59,5 % du capital appartient à ses fondateurs et au management, 34,9 % à OFI AM et son actionnaire Apicil et 6,5 % à La Française, ndlr] qui vient notamment du monde mutualiste et investit donc sur un horizon de très long terme", a souligné Sisouphan Tran, directeur général adjoint et responsable des activités BtoB. Une force évidente pour Crystal quand on sait que son principal concurrent sur le marché, Nortia, est lui détenu à 34 % par le fonds d' investissement BlackFin Capital Partners, qui a des objectifs de rendement à beaucoup plus courte échéance.

"Au de-là de l' aspect capitalistique, nous nous différencions grâce à la pluralité de notre offre. Là où certains sont très spécialisés dans l' assurance-vie, nous avons voulu proposer une gamme plus large avec notamment de l' immobilier, du crédit ou encore de l' ingénierie patrimoniale", a insisté Bruno Narchal.

79 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2018

Côté chiffres, les dirigeants de Crystal ont dévoilé les résultats 2018. Le groupe affiche sur cet exercice un chiffre d' affaires de 79 millions d' euros et un REX de 10 %. La collecte s' est quant à elle établie à 1,4 milliard d'euros. " Il s'agit plus exactement d'un volume d'opérations rémunératrices" , a précisé Bruno Narchal. Dans le détail, c'est plus de 600 millions d'euros en provenance de l'assurance-vie, 400 millions d'euros pour les comptes-titres et PEA et 350 millions d'euros pour l'immobilier (250 millions sur les SCPI et 100 millions sur les opérations en directe).

Le groupe compte 43.000 clients, dont 5.000 expatriés, 600 partenaires experts comptables et 1500 partenaires courtiers CGP. Ses effectifs se portent à 300 collaborateurs et devraient continuer à croitre régulièrement, notamment grâce au partenariat signé avec la Skema Business school en avril 2018, qui fournit 20 alternants par an à Crystal. Autant de futurs conseillers financiers, ingénieurs patrimoniaux ou spécialistes du BtoB qui pourront nourrir les besoins du groupe. "Nous cherchons actuellement dix personnes rien que pour nos activités BtoB", a déclaré Sisouphan Tran.

Dernier volet de la présentation, la volonté affichée par les dirigeants de créer une "wealth tech". À l' aide de développements propriétaires mais également d' expertises extérieures, Crystal souhaite mettre en place "La plateforme digitale rêvée des CGP", a résumé Jean-Maximilien Vancayezeele, précisant que Crystal ne comptait pas créer ou racheter une société de gestion. Cette plateforme offrira aux CGP une architecture 100 % ouverte avec quelques 9.000 OPC, plusieurs teneurs de comptes, différents agrégateurs, le tout 100 % digitalisé.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

5552.34 +0.03%
10.79 0.00%
1.12755 0.00%
16.61 -2.64%
62.74 +0.24%

Les Risques en Bourse

Fermer