Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

CREDIT FONCIER : Achat de la résidence principale : quand le rêve devient réalité (étude Crédit Foncier)

Nasdaq21/06/2017 à 10:05

Communiqué de presse
Paris, le 21 juin 2017

Achat de la résidence principale : quand le rêve devient réalité
(étude Crédit Foncier)

Pour la 4ème année consécutive, le Crédit Foncier a réalisé une étude mesurant le parcours d'acquisition de la résidence principale et les écarts entre « le rêve et la réalité ». Le Crédit Foncier a interrogé (du 28 mars au 18 avril 2017) près de 7 000 ménages qui ont cherché au cours des douze derniers mois à acquérir un logement.

Pourquoi acquérir sa résidence principale ? Les principales motivations sont d' « être chez soi » (72 % des citations) et de ne plus verser des loyers à fonds perdu (69 %) pour ceux qui accèdent à la propriété pour la première fois. Pour les secundo-accédants, il s'agit de disposer d'un logement plus grand (40 %) et de changer d'environnement (31 %).

Au premier rang des critères de recherche viennent l'emplacement (70 % des citations), la superficie (69 %) et le nombre de pièces (67 %). D'autres critères peuvent évoluer selon les régions ; ainsi la proximité avec les transports en commun est plus importante en Ile-de-France lorsque l'exposition du logement et la vue dont il dispose recueillent davantage de citations dans le Sud de la France. La proximité avec des écoles, 6ème critère sur 12, dépend naturellement de la situation familiale des personnes sondées.

Maison ou appartement ? 72 % des personnes interrogées recherchent une maison ; c'est dans le Nord-Ouest que ce désir est le plus important. Fort logiquement, le souhait d'une maison dépend de la taille de la commune dans laquelle on souhaite habiter : il concerne 89 % des futurs acquéreurs dans des communes de moins de 5 000 habitants contre 33 % pour les villes de plus de 100 000 habitants.

Au bout d'un an de recherche, 71 % des personnes interrogées ont fait l'acquisition d'un logement (contre 53 % trois ans auparavant en 2014) ; 20 % sont toujours en recherche et 9 % ont abandonné.

En moyenne, les acquéreurs attendent 4,4 mois (7 mois en 2014) avant de signer un compromis. Lorsqu'ils ont conclu leur achat, les ménages ont visité en moyenne près de 6 biens. Dans les grandes agglomérations, la durée de recherche est plus courte (4,1 mois), mais le nombre de biens visités plus important (6,5 biens).

Internet est devenu incontournable : 68 % des Français (80 % à Paris et dans la petite couronne d'Ile-de-France) y ont recours dans leur recherche, principalement pour consulter les annonces immobilières (1er usage), pour rechercher un financement (2ème usage) ou pour évaluer le marché (3ème critère).

Dans la réalité, un acquéreur sur cinq (19 %) est allé au-delà du budget qu'il s'était fixé avec un dépassement moyen de 13 % ; c'est en Ile-de-France que la nécessité d'aller au-delà du budget initial est la plus importante.

Pour 55 % des acquéreurs, la transaction s'est faite après avoir obtenu une baisse de prix.

Hors budget, 41 % des acquéreurs ont fait des concessions par rapport à leurs souhaits initiaux. Les principales concessions portent sur la taille du logement (28 % disent avoir acheté un logement plus petit qu'espéré), sur l'éloignement géographique (23 % disent s'être éloignés du lieu où ils souhaitaient acheter), sur une surface moindre de terrain ou de jardin (20 %), le renoncement à un parking (19 %), le renoncement à l'absence de travaux à effectuer (19 %) ou encore à l'exposition du bien (13 %).


Téléchargez l'étude intégrale :

http://creditfoncier.com/achat-de-residence-principale-reve-devient-realite/ 

 **

Contacts Presse  
Nicolas Pécourt
Directeur  de la Communication et RSE
T : 01 57 44 81 07
nicolas.pecourt@creditfoncier.fr
Kayoum Seraly
Responsable Information et Relations Presse
T : 01 57 44 78 34
kayoum.seraly@creditfoncier.fr

Suivez-nous sur  : twitter.com/CreditFoncier  | facebook.com/CreditFoncier   | youtube.com/CreditFoncier



This announcement is distributed by Nasdaq Corporate Solutions on behalf of Nasdaq Corporate Solutions clients.
The issuer of this announcement warrants that they are solely responsible for the content, accuracy and originality of the information contained therein.
Source: CREDIT FONCIER via Globenewswire

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.