1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Coronavirus-YouTube réduit sa qualité de diffusion en Europe
Reuters20/03/2020 à 16:20

(Actualisé avec précisions, contexte, le lancement de Disney+ et propos d'Orange)

par Foo Yun Chee

BRUXELLES, 20 mars (Reuters) - YouTube, le service de vidéo de Google, a annoncé vendredi qu'il allait abaisser à son tour la qualité de diffusion de son service de streaming en Europe afin de décongestionner le réseau, des millions d'utilisateurs étant passés au télétravail en raison de la pandémie de coronavirus.

La filiale d'Alphabet GOOGL.O rejoint ainsi Netflix

NFLX.O qui a pris une décision similaire jeudi.

Thierry Breton, commissaire européen au Marché intérieur, a exhorté les plates-formes de streaming à réduire la bande passante occupée par leur service pour éviter une saturation des réseaux.

"Nous nous engageons à basculer provisoirement l'ensemble du trafic dans l'UE sur une définition standard par défaut", écrit YouTube dans un communiqué.

Un porte-parole de la firme a précisé que cette décision s'appliquait également à la Grande-Bretagne et serait en vigueur pendant au moins 30 jours.

Alors que les services vidéos peuvent représenter jusqu'à 60% du trafic internet sur les réseaux fixes et mobiles, le lancement le 24 mars en Europe, notamment en France, de Disney+

DIS.N pourrait encore ralentir la connexion des utilisateurs.

Vendredi, Cédric O, secrétariat d'État français chargé du Numérique, a exhorté les fournisseurs de contenus à limiter la consommation de leurs services.

"Télémédecine, éducation à distance, télétravail, urgences,(...) Nous avons tous besoin d'un réseau qui fonctionne partout et tout le temps, fixe et mobile", a-t-il souligné sur Twitter.

SOLUTION À COURT TERME

Pour les experts, la réduction des débits de diffusion des services de streaming n'est qu'une solution à court-terme.

D'autant que l'Union européenne a rappelé jeudi aux opérateurs télécoms qu'ils se devaient de respecter la "neutralité d'internet", c'est-à-dire de ne procéder à aucune discrimination selon le contenu.

"Dans un monde idéal, les opérateurs de réseau devraient évidemment mettre à jour leurs infrastructures et investir", souligne Eric Brookman, directeur technologique chez Extreme Networks EXTR.O , un équipementier télécoms américain.

Les opérateurs britannique Vodafone VOD.L et son concurrent allemand Deutsche Telekom DTEGn.DE ont fait cette semaine état d'une forte hausse du trafic sur leurs réseaux.

En France, le PDG d'Orange ORAN.PA a déclaré que les réseaux du groupe devraient être en mesure de supporter l'afflux de trafic lié au confinement de la population. Selon lui, l'usage de WhatsApp a par exemple été multiplié par cinq.

Il a ajouté être en contact avec les autorités pour libérer éventuellement de la bande passante pour des services prioritaires.

(Avec Sarah White, Kirsti Knolle, Nadine Schimroszik et Toby Sterling; version française Claude Chendjou, édité par Jean-Michel Bélot)

Valeurs associées

Euronext Paris +1.94%
LSE +1.31%
XETRA +1.63%
NYSE +0.84%
NASDAQ +1.82%
NASDAQ +1.27%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer