1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Coronavirus/USA-Trump contraint GM à fabriquer des respirateurs
Reuters28/03/2020 à 00:44

WASHINGTON, 28 mars (Reuters) - Donald Trump a invoqué vendredi des pouvoirs d'urgence pour contraindre General Motors

GM.N à fabriquer des respirateurs, dont les Etats-Unis ont besoin pour nombre de patients atteints du coronavirus, après avoir accusé le principal constructeur automobile américain d'avoir "perdu du temps" lors de négociations.

Le président américain a recouru au "Defense Production Act", une disposition qui permet à son administration de faire accélérer la production des équipements nécessaires à la lutte contre la pandémie.

Il a justifié sa décision en déclarant que "les négociations avec GM concernant sa capacité à fournir des respirateurs ont été productives, mais notre combat contre le virus est trop urgent" pour permettre au processus d'attribution de contrat de suivre son cours normal.

Par la suite, le chef de la Maison blanche a annoncé que 100.000 respirateurs seraient produits en 100 jours dans le pays. Il est fort possible que les Etats-Unis n'auront pas besoin d'autant de respirateurs, a-t-il ajouté, et pourront alors aider d'autres pays.

Dans un communiqué publié en réponse aux propos de Donald Trump, le constructeur automobile indique qu'il a commencé à travailler avec la firme spécialisée Ventec Life Systems et des fournisseurs de GM depuis plus d'une semaine, 24 heures sur 24, pour "répondre à ce besoin urgent", soulignant que son engagement envers les respirateurs de Ventec n'avait "jamais fléchi".

Le gouverneur de l'Etat de New York, Andrew Cuomo, et d'autres représentants de l'opposition démocrate avaient appelé Donald Trump à recourir au "DPA", mais le président républicain des Etats-Unis avait jusque-là fait part de sa réticence.

Selon un décompte effectué par Reuters sur la base de données officielles, le nombre de cas de contamination aux Etats-Unis a dépassé vendredi le seuil des 100.000, soit le plus important total au monde. Plus de 1.550 décès ont été recensés sur le territoire américain.

Donald Trump s'en était pris plus tôt à GM et à Ford F.M en leur reprochant d'avoir été trop lents à réagir. GM a annoncé quelques heures plus tard qu'il produirait du matériel médical dans son usine dans l'Etat de l'Indiana.

(David Shepardson à Washington et Ben Klayman à Detroit, avec Tina Bellon à New York; version française Jean Terzian)

Valeurs associées

MIL +2.90%
NYSE +2.81%
NYSE +4.17%
NASDAQ +7.56%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

4762.78 +1.43%
34.545 +2.74%
13.82 +4.44%
38.51 +9.06%
3.89 +10.51%

Les Risques en Bourse

Fermer