Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Coronavirus/Pologne-Les conservateurs changent le code électoral avant la présidentielle
Reuters28/03/2020 à 14:35

par Alan Charlish

VARSOVIE, 28 mars (Reuters) - Les conservateurs au pouvoir en Pologne ont fait adopter en urgence aux premières heures de la journée de samedi des modifications du code électoral afin de permettre la tenue du scrutin présidentiel prévu en mai malgré le souhait de l'opposition de reporter le vote en raison de la pandémie de coronavirus.

Ces amendements, qui vont notamment permettre aux personnes âgées, en quarantaine ou recluses chez elles de voter par correspondance, ont été inclus de manière inattendue à la dernière minute dans un texte de loi consacré aux mesures destinées à protéger l'économie polonaise des retombées de cette crise sanitaire.

Le premier tour de l'élection présidentielle en Pologne est prévu le 10 mai. Le chef de l'Etat sortant Andrzej Duda, allié du parti Droit et Justice (PiS) au pouvoir, est nettement en tête dans les intentions de vote.

Le Conseil constitutionnel polonais a jugé en 2006 que le code électoral ne pouvait pas être modifié dans les six mois précédant les élections.

"Cette initiative est totalement contraire à la Constitution et au code électoral", a réagi Andrzej Zoll, ancien président du Conseil constitutionnel, cité par le site Onet. "Il faut le souligner clairement: six mois avant l'élection, aucune modification ne peut être effectuée."

VOTE EN LIGNE

Marcin Horala, député du PiS, a cependant défendu la légalité des modifications approuvées samedi.

"L'interdiction du changement des règles six mois avant les élections porte sur les aspects essentiels, tels que la taille des circonscriptions (...). Les modifications techniques ou organisationnelles sont autorisées", a-t-il écrit sur Twitter.

Le PiS compte sur une réélection d'Andrzej Duda, reconduit pour un second mandat en 2019, pour pouvoir plus facilement appliquer son programme alors qu'en Pologne, le président peut opposer son veto aux textes adoptés par le parlement.

Le PiS a perdu le contrôle de la chambre haute, le Sénat, en 2019 et si cette dernière peut retarder le processus législatif, elle ne peut pas complètement le bloquer.

"En mai, ils ont une chance de gagner dès le premier tour avec un fort soutien pour leur candidat sur une participation très faible", a déclaré Anna Materska-Sosnowska, politologue à l'université de Varsovie.

"Ils savent parfaitement que dans l'état de choc et de crise actuel, les gens penchent vers ceux qui sont au pouvoir", a-t-elle ajouté. "Cependant, les effets de leur faible gestion de la crise apparaîtront très rapidement et même à l'automne, leur candidat pourrait ne pas gagner."

Les députés de la Diète ont voté en ligne pour la première fois pour adopter le "bouclier anticrise", un plan de plus de 200 milliards de zlotys (44 milliards d'euros), après avoir suivi les débats par visioconférence dans une assemblée aux rangs clairsemés.

Des députés d'opposition se sont plaints de problèmes d'accès au système de vote en ligne.

(Avec Pawel Florkiewicz, Anna Koper et Agnieszka Barteczko version française Bertrand Boucey)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer