1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Comment investir en Bourse avec une petite somme d'argent ?
Café de la Bourse09/04/2019 à 10:46

Des solutions existent pour se positionner sur les marchés actions, obligataire et immobilier de manière diversifiée lorsque l'on n'a pas de gros moyens. Découvrez lesquelles

Investir en direct requiert souvent des moyens conséquents. Il n'y a qu'à regarder le prix d'une action L'Oréal à plus de 200 euros ou d'une action Amazon à près de 1 500 euros pour s'en rendre compte. Les obligations ne valent guère mieux. Ou plutôt si, elles affichent elles aussi bien souvent des montants astronomiques pour qui veut les détenir en direct. Enfin, si vous souhaitez investir sur le marché de l'immobilier et acquérir un investissement locatif, la note sera encore plus salée. 

Mais rassurez-vous des solutions existent pour malgré tout se positionner sur les marchés actions, obligataire et immobilier de manière diversifiée lorsque l'on n'a pas de gros moyens. Découvrez dans cet article trois solutions simples et qui vous permettront de vous constituer un portefeuille diversifié.

Se positionner sur le marché actions avec les fonds et les ETF

L'investissement dans des actions en direct peut atteindre des sommets. Ainsi, les actions de Google ou Amazon dont les titres dépassent les 1 000 dollars ne sont pas accessibles à tout un chacun. Surtout que l'investissement ne consiste pas à acheter une action qui vous tient à cœur. Un portefeuille boursier devra en effet respecter les règles essentielles de diversification et donc varier les valeurs détenues, mais aussi les secteurs d'activité, les zones géographiques, les sociétés plus ou moins importantes en termes de capitalisation boursière, etc.. Bref, un positionnement sur le marché actions requiert une exposition à de nombreux titres, ce qui exclut d'emblée la détention en direct lorsque l'on a peu de moyens. On pourrait alors penser que la Bourse, ce n'est pas pour toutes les bourses. Il n'en est rien.

Pour vous positionner facilement et à moindre coût, optez pour les ETF ou trackers, ces fonds indiciels vous permettront de répliquer le sous-jacent de votre choix en investissant avec un petit capital d'une centaine d'euros par exemple. En achetant un ETF CAC 40 par exemple, vous investissez sur toutes les valeurs du CAC 40 d'un coup. Vous pourrez ainsi miser sur des sous-jacents indices boursiers tels que le CAC 40 pour la France, le Nasdaq pour les valeurs technologiques américaines, le Nikkei pour le Japon, mais aussi sur des entreprises d'un secteur d'activité particulier comme les pharmaceutiques ou les bancaires par exemple. Enfin, vous pourrez aussi avoir recours à des trackers indexés sur une stratégie d'investissement qui vous permettra d'investir avec une gestion growth, value ou orientée dividendes par exemple.

Autre solution, un peu plus onéreuse en terme de frais de gestion mais aussi intéressante, le recours aux OPCVM. En achetant une part d'un fonds, vous investirez aux côtés de très nombreux investisseurs dans une multitude de titres, tout en bénéficiant des stratégies de gestion d'un professionnel, idéalement de talent ! C'est en effet lui qui procède aux arbitrages et choisit quel titre acheter, vendre, et à quel moment. 

Se positionner sur le marché obligataire avec le crowdlending

Investir en direct dans les obligations est également extrêmement coûteux. Là encore, pour se constituer un portefeuille diversifié, il vous faudrait acheter de très nombreuses obligations, chose impossible pour le particulier lambda. Vous pouvez également pour le marché obligataire avoir recours à des ETF ou des fonds obligataires mais vous pouvez aussi opter pour une approche plus originale.

Le financement participatif qui s'est largement développé ces dernières années permet, via une plateforme spécialisé, de financer des porteurs de projet. Le crowdlending qui signifie littéralement « prêt par la foule » permet aux particuliers de prêter à des entreprises en mal de financement une partie de leur épargne contre intérêts. Le ticket d'entrée, très accessible, généralement de l'ordre de 20€ devrait vous inciter à prêter des fonds à de nombreuses entreprises en variant les zones géographiques, les secteurs d'activité, le degré de maturité de l'entreprise (en phase d'amorçage, en phase de développement, etc.) pour éviter le risque de défaut d'une ou de plusieurs entreprises. Parce que l'on n'est pas non plus à l'abri du risque de défaut de la plateforme de crowdfunding, prenez soin d'investir via plusieurs sites de financement participatif.

Se positionner sur le marché immobilier avec les SCPI

Vous souhaitez investir sur le marché immobilier ? Vous pensiez même vous offrir un petit studio pour, une fois la retraite arrivée, pouvoir compter sur les compléments de revenus que constitueraient les loyers perçus mais vous êtes découragés par la flambée des prix de l'immobilier ? Vous pouvez tout à fait vous positionner sur le marché de l'immobilier sans débourser des sommes faramineuses en ayant recours aux sociétés civiles de placement immobilier. Les SCPI affichent en effet un ticket d'entrée très raisonnable, allant de quelques centaines à quelques milliers d'euros pour une part. 

Là aussi, ce type de placement vous permet une diversification de vos avoirs. Vous ne détenez pas un bien en intégralité mais des parts d'une société possédant de très nombreux biens immobiliers situés dans des lieux différents et le plus souvent de nature différentes. En effet, hormis les SCPI fiscales type SCPI Pinel qui ne sont investies que dans de l'immobilier résidentiel répondant aux critères d'éligibilité du dispositif de défiscalisation, les SCPI recouvrent souvent des biens de nature très différentes : entrepôt, commerces, bureaux, etc. Les SCPI de rendement sont aussi désormais de plus en plus souvent composées de biens situés dans toute l'Europe, ce qui garantit une plus grande diversification géographique. 

Les  SCPI permettent également de se positionner sur le marché de l'immobilier locatif sans avoir pour autant à se soucier de la gestion locative. Elles sont également légèrement plus liquides qu'un investissement immobilier en direct.

Louis Yang (Café de la Bourse) 
 

5 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • 386mmx
    13 avril08:29

    Article "marronnier" totalement creux...

    Signaler un abus

  • pcur
    09 avril13:25

    Pourquoi ? pour limiter les frais et ne pas se contenter d'engraisser son broker il est clair que se positionner sur les ETF est une très bonne idée. Surtout quand on voit le peu de gérant qui arrivent à faire mieux que le marché !

    Signaler un abus

  • NYORKER
    09 avril12:42

    Cet article ferait fuir tout investisseur !

    Signaler un abus

  • M1608799
    09 avril12:06

    Moi je sais.Il faut acheter du berkshire hathaway

    Signaler un abus

  • pamelia
    09 avril11:00

    c'est quoi une petite somme?

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

5580.38 0.00%
CGG
1.67 0.00%
1.12498 +0.07%
74.4 +0.20%
2.341 0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer