1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Citigroup-Hausse du bénéfice au T2, la marge d'intérêt sous pression
Reuters15/07/2019 à 18:18

 (Actualisé avec cours de Bourse)
    par Imani Moise et Sweta Singh
    15 juillet (Reuters) - Citigroup  C.N  a publié lundi un
bénéfice au deuxième trimestre supérieur aux attentes grâce à
une baisse de ses coûts et à une solide demande pour les prêts à
la consommation qui ont compensé la faiblesse de son activité de
trading.
    La troisième banque américaine par les actifs a toutefois
fait état d'un léger recul de sa marge nette d'intérêt à 2,67%,
contre 2,70% un an plus tôt et 2,72% au premier trimestre 2019.
    L'action, qui avait gagné 1,2% dans les échanges
d'avant-Bourse à Wall Street, avant de se retourner à la baisse
en début de séance, prenait 0,11% vers 15h55 GMT.
    A ce stade, Goldman Sachs  GS.N  perdait 1,4%, Wells Fargo
 WFC.N  1,2%, JPMorgan Chase  JPM.N  1% et Morgan Stanley  MS.N 
0,5%.  
    Les actions des banques ont perdu du terrain au cours des
dernières semaines, le marché craignant qu'une baisse des taux
ne pèse sur leurs marges nettes d'intérêt.
    "Les investisseurs s'inquiètent de la pression sur la marge
nette d'intérêt. Citigroup est la banque censée être la moins
affectée par une baisse des taux. Elle l'a été davantage qu'ils
ne l'attendaient", commente RJ Grant, de chez Keefe, Bruyette &
Woods.    
    Au deuxième trimestre, Citigroup a encore accru ses prêts et
ses dépôts, dissipant les craintes que des perspectives
économiques plus sombres n'entament la capacité d'emprunt des
consommateurs.
    Les prêts de la banque new-yorkaise ont progressé de 3% à
689 milliards de dollars, tandis que les dépôts ont augmenté de
5% à 1.050 milliards de dollars, hors effets de change.
    L'activité du trading a continué à souffrir. Les revenus
générés par l'activité taux fixes ont fléchi de 4%, hors gain
exceptionnel lié à l'investissement de Citigroup dans la
plate-forme électronique TradeWeb  TW.O . Les revenus tirés du
trading actions ont reculé de 9%. 
    
    "ENVIRONNEMENT INCERTAIN"
    Les dirigeants de grandes banques américaines avaient
prévenu que les revenus du trading seraient pénalisés par un
ralentissement de l'activité des entreprises en raison des
tensions commerciales croissantes et des incertitudes liées à la
sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne.
    "Nous avons réussi à naviguer dans un environnement
incertain en mettant en oeuvre notre stratégie et en nous
montrant disciplinés dans les dépenses, le crédit et la gestion
des risques", déclare le directeur général Michael Corbat, cité
dans un communiqué.
    L'activité de prêt a contribué aux résultats de la banque.
Le revenu net d'intérêt a augmenté de 2%.
    Le bénéfice net est ressorti à 4,80 milliards de dollars
(4,26 milliards d'euros), soit 1,95 dollar par action au
deuxième trimestre, contre 4,50 milliards de dollars (1,63
dollar par action) un an plus tôt. Ce résultat inclut un gain
exceptionnel de 12 cents par action lié à l'investissement de
Citigroup dans la plate-forme électronique TradeWeb  TW.O .
    Sur les trois mois à fin juin, le produit net bancaire (PNB)
a lui progressé de 2% à 18,76 milliards de dollars, tandis que
les dépenses ont reculé de 2%.
    Les analystes attendaient en moyenne un bénéfice de 1,80
dollar par action pour un produit net bancaire de 18,50
milliard, selon les données IBES de Refinitiv.
    Citigroup a aussi amélioré sur un an de plus d'un point de
pourcentage le rendement de ses fonds propres tangibles,
ressorti à 11,9%. 
    JPMorgan  JPM.N , Goldman Sachs  GS.N  et Wells Fargo
 WFC.N  publieront leurs résultats mardi.
 
    Voir aussi: BREAKINGVIEWS-Citigroup creeps toward light at
end of tunnel  

 (Claude Chendjou pour le service français, édité par Catherine
Mallebay-Vacqueur)
 

Valeurs associées

MIL +0.39%
MIL -1.14%
MIL 0.00%
MIL +0.92%
MIL +1.38%
MIL +0.52%
Tradegate +1.42%
Tradegate +1.91%
Euronext Amsterdam +0.27%
Euronext Amsterdam 0.00%
Euronext Paris +0.74%
Euronext Paris +0.32%
Euronext Paris +4.29%
Euronext Paris +0.13%
Euronext Paris +0.84%
Euronext Paris -0.73%
LSE +0.52%
LSE +0.95%
LSE +1.22%
XETRA -3.24%
XETRA -0.26%
Swiss EBS Stocks 0.00%
LSE Intl +0.69%
LSE Intl +1.16%
LSE Intl +1.00%
SIX Swiss Exchange -0.11%
SIX Swiss Exchange +0.47%
NYSE -0.04%
NYSE +0.14%
Euronext Bruxelles +0.80%
Sibe +0.40%
NYSE -0.08%
NYSE +0.64%
NYSE -0.68%
NYSE +2.00%
NYSE -0.14%
Afficher toutes les valeurs associées Réduire

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

6100.72 +1.02%
EDF
11.135 +9.81%
18.4 -1.81%
65.25 +0.90%
48.505 -0.58%

Les Risques en Bourse

Fermer