Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Carrefour décroche : Bercy demande une amende de 200 millions d’euros
information fournie par AOF 18/06/2024 à 09:39

(AOF) - Plus forte baisse du CAC 40, Carrefour chute de 7,43% à 13,46 euros alors que selon La Lettre (ex-La Lettre A), le ministère de l’Economie et des finances réclamerait 200 millions d’euros d’amende contre le distributeur pour la gestion de son réseau de franchise. Bercy demanderait la modification d’une dizaine de clauses menant à un déséquilibre entre le franchiseur et ses franchisés.

Dans une note, Kepler Cheuvreux souligne qu'il ne s'agit pas d'une décision.

"Cependant, c'est la première fois que les autorités publiques prennent une position aussi claire et négative ", relève l'analyste. Il rappelle qu'en France, les franchisés et les locataires-gérants représentent plus de la moitié des revenus du groupe.

Contacté par AOF, le distributeur n'a pas encore répondu à nos sollicitations.

AOF - EN SAVOIR PLUS

En savoir plus sur le secteur "grande distribution"

Deux grands défis pour le secteur

Le chiffre d'affaires des enseignes de la distribution a progressé de 6,6 % au troisième trimestre 2022 selon le panéliste IRI. Une telle performance n'avait pas été enregistrée depuis les confinements de 2020. Toutefois, depuis fin septembre, les volumes reculent suite à la hausse des prix. Les résultats des acteurs français, plutôt épargnés jusqu'à présent, devraient donc en pâtir. D'ailleurs, aux Etats-Unis, Walmart et Target ont lancé des avertissements sur leurs résultats.

Autre défi : la désorganisation logistique. D'après les données de NielsenIQ, le taux de ruptures a encore progressé dans les rayons pour atteindre 5,8 % fin octobre. Cela représente un manque à gagner de 3,5 milliards d'euros depuis le début de l'année. D'après Système U, ces troubles n'ont jamais été constatés depuis plus de cinquante ans. Les raisons sont multiples : à la fois climatiques, géopolitiques, logistiques, inflationnistes, et également liées aux comportements des consommateurs, qui stockent certains articles. En revanche la grève dans les raffineries paraît avoir eu peu d'impact car les enseignes sont parvenues à s'organiser.

Valeurs associées

14,66 EUR Euronext Paris -0,24%

2 commentaires

  • 18 juin 11:45

    D.I : VAD MARSHALL WACE LLP déclaration AMF du 17 juin prise position le 14.....

    Une enquète ici s'impose!


Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.