Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Bugatti présente son premier modèle hybride, vendu 3,8 millions d'euros
information fournie par Boursorama avec AFP 21/06/2024 à 08:47

( AFP / MARTIN BUREAU )

( AFP / MARTIN BUREAU )

Bugatti a présenté jeudi son premier modèle de voiture hybride, la "Tourbillon", annoncée avec une puissance totale de 1.800 chevaux pour un tarif de 3,8 millions d'euros.

La marque aux automobiles les plus chères et rapides au monde entame son virage électrique, alliant la réactivité de trois moteurs électriques (deux à l'avant, un à l'arrière) et la puissance d'un nouveau moteur thermique de 1.000 chevaux.

Cette "hypercar" - une catégorie de voitures sportives très puissantes - vise 445 km/h de vitesse de pointe, tout en proposant une autonomie électrique de 60 kilomètres avec une petite batterie, a indiqué dans un communiqué le constructeur alsacien, copropriété de Porsche et du croate Rimac.

En 2021, la prise de contrôle du constructeur par Rimac, pionnier des supercars électriques, avait fait croire à l'arrivée imminente d'une Bugatti à batterie. Mais le patron de la marque Mate Rimac avait indiqué en mai que l'électrique n'était plus si "cool" qu'avant dans cette niche pour ultrariches.

Ferrari, McLaren ou Aston Martin ont déjà proposé leur vision de la performance hybride en Formule 1 comme sur route.

La "Tourbillon" veut se placer au-dessus avec ses performances et sa carrosserie aux courbes marquées, inspirée de la Bugatti Type 57SC Atlantic de 1934. Grâce à son châssis en carbone et des pièces imprimées en 3D, elle passe sous la barre des deux tonnes, pesant moins que sa prédécesseur, la Chiron.

A contre-courant du reste de l'industrie, elle ne propose qu'un petit écran - escamotable si besoin, en prévoyant que ces écrans seront vite "dépassés" selon Bugatti.

L'instrumentation - compte-tours, compteur de vitesse, thermomètres - prennent directement place sur la colonne de direction, derrière le volant, dans un système "en titane, saphir et rubis", "conçu et fabriqué par des horlogers suisses", décrit Bugatti.

Sous le contrôle de Volkswagen, la marque s'était illustrée pendant les décennies 2000 et 2010 avec le lancement de deux bolides, la Veyron de 1.000 chevaux et la Chiron de 1.500 chevaux, dépassant toutes deux les 400 km/h en vitesse de pointe.

Elles embarquaient toutes deux un énorme moteur de 8 litres de cylindrée doté de quatre turbos, le "W16".

Fabriquée à l'usine Bugatti de Molsheim (Bas-Rhin), la Tourbillon sera proposée à 250 unités seulement. Des prototypes sont déjà en phase de test, pour des premières livraisons prévues en 2026.

Sa consommation n'a pas été indiquée, mais la Chiron est affichée à 25 litres aux 100 kilomètres en moyenne, pour 571 grammes de CO2/km.

Valeurs associées

43,46 EUR XETRA +0,49%

1 commentaire

  • 21 juin 09:28

    si le monde était fou...ça se saurait !


Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.