Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Budget : cinq États dans le collimateur de Bruxelles ?

Boursorama22/10/2014 à 17:46

Les spéculations vont bon train sur l'avis que rendra la Commission européenne sur le budget des États-membres. Cinq États pourraient se faire rappeler à l'ordre, dont l'Italie et la France.

Le budget 2015 de cinq Etats européens pourrait poser problème à la Commission européenne (CE), dont celui de la France. Bruxelles donnera au cours de la semaine prochaine son avis sur le budget de chaque Etat-membre de l'UE.

La France n'est pas la seule à risquer le courroux de Bruxelles à cause de son budget 2015 jugé « laxiste ». L'Italie, l'Autriche, la Slovénie et Malte pourraient également subir une réprimande, indique le Financial Times.

Ainsi, le quotidien américain aurait appris de « trois officiels » que la CE contacterait ce mercredi les cinq Etats concernés au sujet de leur budget. Une prise de contact qui pourrait être de mauvais augure.

Prise de contact ne veut pas dire « sanction »

Attention toutefois aux raccourcis. Il est en effet possible que la Commission contacte les Etats pour de simples questions de clarifications sur des points complexes du budget. Cela ne serait donc pas forcément synonyme de sanction à venir.

Certes, le budget 2015 des cinq Etats concernés dépasserait certains critères de Maastricht. Toutefois, Bruxelles peut avoir un certain degré de tolérance si le budget est négativement impacté par la conjoncture économique et que les institutions publiques ne peuvent pas faire davantage d'efforts.

Côté français, le gouvernement n'a cessé d'afficher sa confiance dans le projet actuel. Michel Sapin, comme Emmanuel Macron, répètent depuis deux semaines que le budget 2015 actuel sera validé par l'Europe malgré le dépassement des critères de Maastricht.

L'Autriche accumulerait deux rappels à l'ordre en deux ans

Si l'information se confirmait toutefois, l'Autriche serait rappelée à l'ordre pour la deuxième fois consécutive. L'an dernier, le budget du pays avait été refusé par Bruxelles dans un premier temps avant d'être modifié. Le gouvernement autrichien n'apprécierait certainement pas de passer une nouvelle fois pour le mauvais élève.

Côté italien, le problème ne serait pas le déficit structurel puisque l'Etat dégage un excédent primaire. C'est toutefois le poids relatif de la dette, qui atteint 135% du PIB, qui pose problème. Cette dette relative est la seconde plus élevée d'Europe après celle de la Grèce (plus de 170% du PIB), et aucune mesure structurelle ne serait prise pour tenter d'améliorer la situation.

Le suspense reste donc total et l'avis de la Commission sera suivi avec une légère anxiété la semaine prochaine. Un rappel à l'ordre adressé à un grand pays européen comme la France ou l'Italie pourrait à nouveau susciter le doute des marchés.

Xavier Bargue

Mes listes

valeur

dernier

var.

5405.21 +0.27%
10.42 +2.26%
81.73 +0.10%
89.15 +0.22%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.