1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Brexit : le « maintien » remonte dans les sondages et chez les bookmakers
Boursorama20/06/2016 à 15:28

Les derniers sondages indiquent un basculement de l'opinion des Britanniques en faveur d'un maintien de leur pays dans l'Union européenne.

Le drame du 16 juin a bel et bien inversé les intentions de vote des Britanniques au sujet du « Brexit ». Le dernier sondage publié au cours du week-end redonne le camp pro-européen vainqueur.

Il aura suffi d'un seul sondage pour changer la donne sur les marchés boursiers. Les indices européens s'envolaient lundi, soutenus par le sentiment que le « Brexit » n'aura pas lieu.

À 15h20, le CAC40 gagnait +3,54% à 4.342 points, et le Dax 30 allemand s'envolait pour sa part de 3,48% à 9966 points.

45% pour le « maintien », 42% pour le « Brexit »

Un sondage réalisé par l'institut Survation auprès d'un échantillon de 1.000 personnes et publié samedi soir par le Mail on Sunday sur son site Internet donne désormais 45% d'intentions de vote pour le « maintien » du Royaume-Uni au sein de l'UE, contre 42% pour le « Brexit », avec toujours plus de 10% d'indécis.

L'enquête de Survation a été réalisée vendredi et samedi, soit après le décès de la député pro-européenne Jo Cox survenu jeudi 16 juin dans l'après-midi, ayant suscité une importante émotion et indignation de l'opinion publique.

Précédemment, un sondage publié vendredi soir et réalisé par l'institut Opinium auprès d'environ 2.000 personnes entre le 14 et le 17 juin donnait les deux « camps » à égalité, à 44% d'intention de vote chacun. Mais de nombreuses personnes ayant répondu à ce sondage avaient communiqué leur opinion avant les événements du 16 juin.

Bookmakers : la probabilité du « maintien » remonte à 77%

Du côté des bookmakers, la balance est désormais revenue très en faveur du maintien du Royaume-Uni au sein de l'UE.

Lundi en matinée, la probabilité du « maintien » était remontée à 71% contre seulement 29% pour le « Brexit ». L'écart a continué de s'accroître en début d'après-midi, atteignant 77% contre 23% à 15h20, un niveau proche du 81%/19% atteint fin mai.

Le scénario du « maintien » était pourtant tombé à seulement 59% de probabilité jeudi 16 juin vers 14h30 d'après les cotes des bookmakers, juste après la publication de deux sondages alors en faveur du « Brexit » et juste avant les tragiques événements survenus dans l'après-midi.

Xavier Bargue (redaction@boursorama.fr)

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.

10 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • antoin94
    21 juin11:42

    La raison dit : il vaut mieux qu'ils restent ; le coeur : il vaut miex qu'ils partent ; alors comme ce sont des pragmatiques avant d'être des sentimentaux , ils vont rester ! Quel que soit le résulta , il n' y aura , pour nous Francais , aucune raison de se réjouir ! ils continuerons à tirer un max de l'UE , d'imposer leur créole de langue et de saboter toute tentative d'union politique et sociale . Mais finalement , ne vaut-il pas mieux du malheur avec eux que du bonheur sans eux .....

    Signaler un abus

  • horatio
    21 juin09:35

    Vous pouvez être sur que le royaume uni restera dans l'UE. En profitant toujours, sans lacher quoi que ce soit...Tout ce brouhaha n'est que du vent... Que le systeme génere pour se développer au détriment des masses. C'est ce qu'on appelle "com.plot".A nous de savoir en profiter si l'on est assez intelligent.

    Signaler un abus

  • angel001
    20 juin22:19

    Comment manipuler les masses medias pour générer du profit... Une grande démonstration orchestrée par de non moins grands argentiers.

    Signaler un abus

  • dcherubi
    20 juin16:46

    j'ai rien à dire puisque vous avez effacé mon message

    Signaler un abus

  • mauralph
    20 juin16:32

    Si il n'y avait pas eu le meurtre le Brexit serait sans doute largement devant, mais tout cela est une question de manipulation

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer