Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Brexit : avec Boris Johnson, le Royaume-Uni saute dans l'inconnu
Le Revenu27/07/2019 à 11:45

La nomination de Boris Johnson au poste de Premier ministre fait planer le risque d'une sortie de l'UE sans accord. (© N. HALLE'N / AFP)

L'arrivée au pouvoir de Boris Johnson renforce le scénario d'un no-deal, qui plongerait l'économie britannique en récession.

Plus de trois ans après leur vote en faveur du Brexit, les Britanniques naviguent toujours à vue.

L'arrivée au 10 Downing Street de Boris Johnson, chef de file de la campagne pour le «Leave» à l'époque du référendum, change la donne sans éclaircir l'horizon.

Ultra-favori des sondages, l'ex-maire de Londres a obtenu 66% des voix des militants conservateurs face à son rival Jeremy Hunt. Personnage controversé, il a bâti sa campagne sur une promesse phare : sortir le Royaume-Uni de l'Union européenne (UE) à la date butoir du 31 octobre, avec ou sans accord de divorce.

L'impossible compromis

Une posture qui fait d'emblée peser une lourde pression sur les Vingt-Sept. Malgré tout, les chances paraissent minces de parvenir, en seulement trois mois, à un compromis autour d'une révision de l'accord négocié par Theresa May, et rejeté à trois reprises par le Parlement britannique.

Boris Johnson se dit en particulier hostile à la clause de sauvegarde prévoyant un maintien dans l'union douanière, afin de conserver des échanges fluides entre les deux Irlande. Or la suppression de ce backstop est une véritable ligne jaune pour les autres États membres de l'UE.

Si l'hypothèse d'un échec des négociations entre Londres et Bruxelles est la plus probable, la suite des événements, du côté de Westminster, reste très incertaine. Face à des députés

Lire la suite sur LeRevenu.com

13 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M1961G
    28 juillet17:00

    boris , le pantin va précipiter son pays dans l'abîme pour au moins 10 ans . pas si sûr que son peuple suivre sa mésaventure..........

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

4978.18 -1.22%
1.18555 +0.14%
43.08 -0.42%
23360.3 0.00%
12.63 -3.05%

Les Risques en Bourse

Fermer