1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Bourse : quels indicateurs surveiller pour guetter le retournement des marchés ?
Le Cercle des analystes indépendants07/04/2020 à 08:45

Régis Yancovici
Régis Yancovici

Régis Yancovici

LUXAVIE

dirigeant-fondateur

https://www.luxavie.fr/

« La baisse va être pire qu'en 1929 », « de toutes façons, les actions sont l'investissement le plus attractifs à long terme. Il faut donc acheter. ». Plus qu'à l'accoutumé, des avis totalement divergents pullulent sur internet. Tout cela n'est pas toujours très sérieux, et surtout peu argumenté. Il faut toutefois modestement reconnaitre que les outils classiques tels l'analyse macroéconomique ou l'analyse des valorisations seront inopérantes pour déterminer les niveaux et le moment pour réinvestir. 

C'est pourquoi, nous avons cherché au sein même du comportement du marché les indicateurs de son retour en grâce sur un long historique. Car il existe des récurrences. C'est-à-dire des comportements répétés lors de chaque chute. Ils nous éclairent pour investir, non pas au plus forcément au plus bas mais surtout à des niveaux attractifs avec un degré de confiance élevé.

Nous en avons bâti une dizaine disponible sur ETFinances.fr. Nous souhaitions en partager 3 avec les lecteurs de Boursorama à l'occasion de cet article.

Moyennes mobiles. Qualité de timing : Pertinence de l'indicateur : 83%

La moyenne mobile 200 semaines du S&P500 a depuis plus de 50 ans joué un rôle particulier. Soit elle sert de support, soit elle est enfoncée, re-testée, puis une baisse de plus forte amplitude a lieu. Ce second scénario s'est déroulé en 1974, 2001 et 2008. Cette moyenne mobile est à 2645 points. Elle a été cassée durant la seconde semaine de mars. Elle a été testé (pullback) 4 fois la semaine dernière et en début de cette semaine. Par ailleurs, aucune baisse de plus de 20% n'a jamais été suivie d'une reprise sans tester pendant plusieurs semaines.

Notre interprétation : Devant la difficulté de repasser au-dessus de sa moyenne mobile, le S&P500 risque de revenir dans la zone de ses plus bas (2250 points).

Ratio Or / Cuivre. Qualité de timing : Pertinence de l'indicateur : 85%

L'or constitue un des rares actifs refuges. Le cuivre est un des métaux de bases les plus cycliques. L'étude du ratio or / cuivre nous donne des informations intéressantes. Chaque correction du S&P500 produit une hausse du ratio. L'analyse historique indique que pour investir dans de bonnes conditions, il est préférable d'attendre que le ratio se stabilise et revienne vers sa moyenne à 100 jours. Cet indicateur a donné un signal parfait pour investir en mars 2009.

Notre interprétation : L'écart actuel entre le ratio (750) et sa moyenne mobile (600) est tel qu'il ne pourra donner un signal favorable tant que le Cuivre ne remonte pas fortement dans la mesure où nous n'anticipons pas de chute de l'or.

La volatilité. Qualité timing : Pertinence de l'indicateur : 80%

Le bon sens commun estime à juste titre que la poussière doit retomber avant d'y voir plus clair. Traduit en langage boursier, il est préférable d'attendre que le régime de volatilité se normalise avant d'investir. Notre analyse indique qu'il ne s'agit pas d'un niveau de volatilité maximum en dessous duquel il est raisonnable de ré-investir mais d'un niveau de variation de cette volatilité. Dès lors que la volatilité double, souvent signe d'une baisse des actions, attendre sa stabilisation sur une période de 10 semaines donne un signal de qualité.

Notre interprétation : La variation de la volatilité est encore de 300%, bien loin de zéro. Dans la mesure où la dynamique de normalisation de la volatilité se poursuivait, ce qui reste à vérifier, on pourrait anticiper qu'il donne un signal favorable à la fin du mois d'avril.

Notre conclusion : chaque crise est l'occasion de profiter des excès pour se constituer un portefeuille dans d'excellentes conditions, dans une optique de long terme. Celle-ci n'échappera pas à la règle. Néanmoins, la volatilité exige de posséder quelques outils permettant d'affiner les points d'entrée Car sur les marchés financiers, un point, c'est tout ! A ce jour, nos indicateurs ne sont pas encore passés au «vert» pour donner une telle recommandation.

12 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • OSS119
    07 avril12:21

    Le ratio Or/ Cuivre, c'est pas bête. Mais si l'on attend trop sa stabilisation, on arrive trop tard sur le marché...

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

4539.91 +2.15%
33.265 +1.82%
13.175 -0.23%
35.57 -0.03%
12.544 +0.84%

Les Risques en Bourse

Fermer