1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Bourse : pourquoi Eurofins Scientific rebondit de plus de 5%
Le Revenu26/11/2018 à 15:16

L'action Eurofins perd encore 27% depuis le début de l'année. (© Eurofins)

Après avoir chuté de 13% depuis un mois, le laboratoire d'analyses s'adjugeait plus de 5% à la Bourse de Paris ce 26 novembre en début d'après-midi. Ce rebond s'explique notamment par la réaction du groupe à une note d'analyse de Morgan Stanley qui avait fait plonger le titre le 13 novembre dernier, ainsi qu'à la diffusion d'une autre note plus positive de Berenberg.

Il est rare qu'une société réponde publiquement à une note d'analystes financiers. C'est pourtant ce qu'a fait Eurofins Scientific aujourd'hui.

Le 13 novembre, le laboratoire d'analyse a été très chahuté à la Bourse de Paris par la publication d'une note d'initiation de couverture de Morgan Stanley. Son auteur a attribué à l'action un objectif de cours de 360 euros, et a recommandé de le «sous-pondérer».

Il redoute notamment que la croissance organique d'Eurofins soit bientôt inférieure à celle de ses principaux comparables (Bureau Veritas, SGS...), dont les actions sont moins chères. Il relève que le ratio entre la valeur d'entreprise et le résultat d'exploitation (EV/Ebit) est de 18,6 pour Eurofins, de 17 pour SHS et de 14,1 pour Bureau Veritas.

Pour Morgan Stanley, les acquisitions réalisées par le groupe ces dernières années ont pu générer par la suite jusqu'à un quart de sa croissance organique.

Or la banque estime que la situation financière plus contrainte de l'entreprise - en raison de son importante dette, qui représentait 4,7 fois son excédent brut d'exploitation (Ebitda) fin 2017 - va limiter ses capacités de financement pour de nouvelles opérations de croissance externe. Cela affaiblirait donc in fine, selon lui, la hausse des ventes du groupe.  

La note d'analyse estime que le titre

Lire la suite sur le revenu.com

Valeurs associées

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

10.515 +2.99%
1.13562 -0.12%
0.038 0.00%
17.95 -0.17%
64.85 +8.08%

Les Risques en Bourse

Fermer