Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Bourse : le scénario de l'hyper liquidité

Le Cercle des analystes indépendants05/10/2017 à 09:00

Croissance insuffisante et politique monétaire laxiste, voilà la situation dans laquelle évoluent actuellement les marchés. (crédit : Adobe Stock)

Les différents scénarios que nous avons envisagés pour 2017 comprenaient 
•    le scénario de la CROISSANCE, et du retour à la situation d’avant la crise, 
•    le scénario de l’YHPER LIQUIDITE, croissance insuffisante et politiques monétaires laxistes, 
•    le scénario de la RECESSION, crise de demande finale nous renvoyant aux pires heures des récessions des dernières décennies. 

Manifestement, le scénario de l’hyper liquidité s’impose. 

De quoi s’agit-il ? 
En matière économique, il y deux cas de figure principaux : la croissance (taux de croissance positif élevé du PIB) et la récession (taux de décroissance élevé du PIB). Entre les deux, il y a une situation de stagnation, de langueur, associée à l’absence d’inflation, propice au développement de l’hyper liquidité, encouragé par des politiques monétaires très laxistes, expansionnistes. L’état durable d’hyper liquidité est permis par 3 phénomènes.  

1/ La collusion banques centrales – marches financiers. Les banques centrales sont sous la menace des marchés financiers. Pendant longtemps, ce sont les banques centrales qui menaçaient les marchés. Aujourd’hui, la financiarisation et la marchéisation de toute l’économie est devenue telle que les banques centrales doivent prendre garde aux effets que leurs décisions pourraient avoir sur les marchés. D’une certaine manière, ce sont bien les marchés qui gouvernent les banques centrales, et pas l’inverse. 
    Dès qu’un problème d’ordre systémique se pose, les banques centrales interviennent, de peur de devoir gérer un krach financier majeur.  
    Dès que la conjoncture se dégrade, le «Quantitiatve Easing» est maintenant LA solution. Cette situation a pour effet d’inciter les mauvais comportements et d’accélérer le gonflement des bulles.

2/ La collusion entre les banques centrales et les Etats. Les Etats se complaisent dans le déficit et la dette. Désormais, elle n’a pas de limite ni de sanction puisqu’elle peut être rachetée  par les banques centrales dès que les choses vont mal. La sacrosainte indépendance des banques centrales vis-à-vis des Etats est un sujet qui va se poser de plus en plus, notamment aux Etats Unis  ou le conseil de la Fed va être largement renouvelé, y compris la présidence, dans les quatre mois qui viennent. 

3/ La fin de l’inflation ?  Dans la sphère réelle, la digitalisation explique en partie pourquoi les salaires ne montent plus et pourquoi l’inflation demeure si basse. Par ailleurs,  la  «disruption»  détruit l’ordre ancien, et ne produit pas suffisamment de richesse pour compenser. D’une façon générale, les travaux menés sur très longue période démontrent que l’inflation est un régime exceptionnel, lié aux privations de liberté et aux guerres. Dans une économie libre, il n’y a pas d’inflation. C’est le cas aujourd’hui.

Quelles sont les conséquences de l’hyper liquidité pour les marchés financiers ?

1/ Les taux devraient rester longtemps très bas. Le contexte d’endettement excessif interdit toute hausse significative des taux. 
Comme la dette publique dépasse désormais 100% du PIB, le retour des taux à leur niveau d’avant crise augmenterait le déficit de 1 à 3%  du PIB.  Elle aurait aussi pour effet de dégonfler la bulle immobilière, et de susciter une baisse peut être sensible du cours des actions, ce qui  produirait des pressions récessives précipitant l’économie dans la récession….Ce qui causerait un phénomène de baisse des  taux. Il est donc très peu probable que les taux montent significativement.

Bourse : le scénario de l'hyper liquidité

2/Le cours des actions peut s’apprécier encore, en raison de deux phénomènes : 
    les bénéfices par action des entreprises peuvent encore progresser, en raison des effets de concentration («the winner takes all»), de la baisse des taux, des gains de productivité liées au digital, et des pratiques des rachats d’actions pour annulation ;
    les ratios d’évaluation peuvent encore monter si les taux d’intérêt demeurent effectivement aussi bas. C’est le paradoxe majeur de l’année 2017, que d’observer une amélioration économique générale significative sans que les taux ne remontent. Ils demeurent aujourd’hui  à des niveaux justifiés par le risque déflationniste, qui a pourtant disparu ….C’est bien là l’effet de l’état d’hyper liquidité

Bourse : le scénario de l'hyper liquidité

 

Eric Galiègue, président de Valquant

Cercle des analystes indépendants

Mes listes

valeur

dernier

var.

18.32 +0.22%
11.06 -4.49%
74.12 -0.60%
36.27 -0.59%
76 +2.22%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.