1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

BOURSE-L'action Publicis plonge à un creux de six ans et demi
Reuters19/07/2019 à 11:52

    PARIS, 19 juillet (Reuters) - L'action Publicis a touché
vendredi un creux de six ans et demi à la Bourse de Paris, le
marché sanctionnant lourdement des résultats trimestriels
décevants et une prévision de croissance du chiffre d'affaires
annuel revue à la baisse.
    Le titre perd 7,89% à 43,54 euros à 11h30, la seule valeur
dans le rouge du CAC 40  .FCHI , qui prend alors 0,26%, et de
loin plus forte baisse de l'indice large européen Stoxx 600
 .STOXX  (+0,42%) 
    Publicis entraîne dans son sillage son concurrent
britannique WPP  WPP.L , qui perd -3,16%, l'une des plus fortes
baisses du Stoxx 600.
    L'action du numéro trois mondial de la publicité est au plus
bas depuis décembre 2012 après avoir perdu 13,58% en 2017,
11,60% l'an dernier et 5,61% du début de l'année à la clôture de
jeudi.
    Le groupe est nettement à la traîne de ses concurrents WPP,
Omnicom  OMC.N  et Interpublic  IPG.N , qui affichaient tous des
progressions annuelles supérieures à 10% à la clôture de jeudi.
    
    Credit Suisse, qui reste à "neutre" sur la valeur mais
abaisse son objectif de cours à 54 euros contre 58 euros,
s'attendait à un impact limité sur le cours au vu des multiples
déjà particulièrement bas de la valeur. 
    L'action affiche un ratio cours/bénéfice 2020 de 8,8x, soit
seulement 10% de mieux que le creux touché en 2009, souligne
l'intermédiaire.
    Publicis a annoncé jeudi revoir à la baisse ses attentes en
matière de croissance pour 2019 après un deuxième trimestre
inférieur aux attentes des investisseurs, pénalisé par l'érosion
des dépenses des annonceurs dans la publicité traditionnelle aux
Etats-Unis, son premier marché.  
    Le groupe prévoit désormais un revenu net "globalement
stable" à périmètre et changes constants alors qu'il anticipait
jusque-là une croissance 2019 supérieure à celle de l'année
précédente, soit +0,8% en excluant une activité en difficultés
de visiteurs médicaux, Publicis Health Solutions, cédée depuis.
    
    LES DIFFICULTÉS AUX ETATS-UNIS INQUIÈTENT
    Publicis continue de souffrir des réductions de coûts de ses
grands clients du secteur de la grande consommation aux
Etats-Unis, qui diminuent leurs budgets publicitaires et font
pression pour réduire les honoraires.
    Liberum, qui passe d'"achat" à "conserver" sur la valeur
avec un objectif de cours à 47,60 euros, estime que la direction
du groupe ne contrôle pas parfaitement la situation.  
    "Bien que nous aimions les agences en général, et que les
révisions aient un impact limité, Il est clair que la direction
n'a pas pleinement la main sur ce qui se passe, ce qui nous rend
prudents dans notre recommandation", écrivent les analystes de
Liberum, qui disent recommander plutôt WPP aux investisseurs de
long terme recherchant une exposition au secteur de la
publicité.
    La révision de l'objectif de croissance en elle-même est
limitée mais le problème est ailleurs, principalement dans les
difficultés de Publicis sur le marché nord-américain, souligne
l'intermédiaire.
    Aux Etats-Unis, où Publicis réalise plus de la moitié de ses
revenus, l'activité s'est contractée de 1,7% sur la période
alors qu'en Europe, les revenus ont progressé de 2,4%, portés
par les budgets décrochés au cours des mois précédents dont GSK
 GSK.L  et Fiat Chrysler Automobiles  FCHA.MI .
    A titre de comparaison, l'américain Omnicom, numéro deux du
secteur, a signé une croissance organique de 2,8% sur la période
du deuxième trimestre.  
    
    Voir aussi :
    BREAKINGVIEWS-Publicis merits bottom place in advertising
pile  

    <^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^
Publicis    https://tmsnrt.rs/2NYlbEL
LEAD 1-Publicis abaisse sa prévision de croissance après un T2
décevant     
BREAKINGVIEWS-Publicis merits bottom place in advertising pile  
  
    ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^>
 (Patrick Vignal, édité par Gwenaëlle Barzic)
 

Valeurs associées

MIL -2.46%
Euronext Paris -1.14%
Euronext Paris -1.11%
LSE +1.21%
WPP
LSE +0.32%
DJ STOXX -0.78%
NYSE -1.82%
NYSE -1.42%

Cette analyse a été élaborée par Reuters et diffusée par BOURSORAMA le 19/07/2019 à 11:52:29.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer