1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Bourse : faut-il acheter l'action Google, Amazon, Facebook, Apple ou Microsoft ?
Le Revenu26/04/2019 à 07:30

La capitalisation boursière cumulée de ces cinq géants dépasse les 4.000 milliards de dollars. (© Le Revenu)

L'attrait de la tech ne devrait pas faiblir dans l'immédiat, mais les risques se sont accrus. Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft sont attendus au tournant. Quelles actions choisir parmi ces cinq géants pour un investissement en Bourse. Découvrez nos conseils. Retrouvez aussi notre infographie exclusive sur les chiffres clés des Gafam.

Plus le temps passe et plus il semble que les Gafam (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft) se sont imposés comme les stars mondiales de la technologie du marketing et de la publicité.

À l'été 2018, ces mastodontes économiques ont battu tous les records, avec à la clé des performances boursières exceptionnelles. Le cumul de leurs capitalisations dépassait alors 3.600 milliards de dollars.

Mais depuis le vent a tourné pour ces champions de la cote. La fin de l'année 2018 a marqué un tournant pour ces entreprises qui ont toutes perdu de leur superbe. Qu'on se le dise, la claque boursière, les Gafam ont perdu jusqu'à 1.000 milliards de dollars de valorisation depuis leur plus-haut historique, n'était pas sans raison : Facebook a dû faire face à la multiplication de scandales liés à l'utilisation de données personnelles.

Google doit encore se justifier sur la partialité de son moteur de recherche. Pour la première fois depuis le lancement de l'iPhone (2007), Apple a vu les ventes de son smartphone vedette - la vache à lait du groupe - chuter. On aurait pu même élargir le tableau à Twitter et à Netflix...

Des avertissements qui ont surtout fait prendre conscience aux investisseurs que les géants du net ne sont pas à l'abri d'un risque réputationnel ni d'un ralentissement brutal de leur activité.

Microsoft au sommet

Mais la fumée

Lire la suite sur le revenu.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

5281.37 -1.81%
27.94 -6.40%
1.11825 -0.02%
68.45 +0.66%
24.6 -1.70%

Les Risques en Bourse

Fermer