1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Bourse : ces sociétés qui versent un dividende majoré à leurs «petits» actionnaires fidèles
Le Revenu06/10/2019 à 15:38

La majoration du dividende offert aux actionnaires fidèles ne peut pas excéder 10%. (© Adobestock)

Encore trop rare, le dividende majoré est pourtant l'instrument de fidélisation des actionnaires le plus performant. Quelles entreprises le proposent ? Sous quelles conditions ?

Pourtant reconnu par de nombreux observateurs comme l'un des outils les plus performants de fidélisation des actionnaires individuels, le dividende majoré n'est pas légion au sein du SBF 120.

Une poignée seulement de sociétés ont adopté et maintiennent ce dispositif comme Air Liquide, L'Oréal, Engie, EDF, Sodexo ou encore Seb. D'autres ont dû y mettre un terme. Le groupe Lafarge a abandonné cette «prime de fidélité» depuis sa fusion avec le suisse Holcim.

Et Crédit Agricole SA s'est vu interdire cette pratique par la Banque centrale européenne, les actions ouvrant droit au dividende majoré ne pouvant plus être comptabilisées dans les fonds propres durs.

La majoration ne peut pas être supérieure à 10%

Les sociétés qui attribuent à leurs actionnaires individuels un dividende majoré doivent respecter plusieurs conditions précisées dans l'article L232-14 du code du commerce. La majoration ne peut pas être supérieure à 10% du montant du dividende.

Et pour être éligibles à cette prime, les actionnaires doivent être inscrits au nominatif depuis deux ans au moins et le rester jusqu'à la date de mise en paiement du dividende.

Chez Sodexo, cette période est portée à quatre ans au moins.

Ses détracteurs Lire la suite sur LeRevenu.com

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • djludo
    09 octobre12:15

    Comment une telle pratique peut être jugée légale ? C'est ni plus ni moins qu'un vol organisé par la majorité des actionnaires contre une partie de ceux-ci.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer