1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

BofA accroît son bénéfice au T2 et abaisse sa prévision de marge
Reuters17/07/2019 à 16:18

    * Marge nette d'intérêts 2019 vue à 2% au lieu de 3% 
    * Bénéfice au T2 en hausse de 10% à $7,11 mds
    * Produit net bancaire au T2 en hausse de 2% à $23,08 mds 

 (Actualisé avec détails sur les résultats et conférence
téléphonique)
    par Imani Moise et Noor Zainab Hussain
    17 juillet (Reuters) - Bank of America (BofA)  BAC.N  a
publié mercredi un bénéfice supérieur aux attentes au deuxième
trimestre grâce à la bonne santé de l'économie américaine qui a
dopé son activité de prêts, mais la banque a abaissé sa
prévision de marge nette d'intérêts pour 2019.
    Le titre, qui avait baissé de 1% en avant-Bourse après
l'annonce de ces résultats, prenait 1,13% à 29,32 dollars vers
14h00 GMT à Wall Street. Le Dow Jones  .DJI  était stable à ce
stade (-0,08%).
    La deuxième banque américaine en termes d'actifs prévoit
désormais une marge nette d'intérêts à 2% en 2019 par rapport à
2018, contre une prévision précédente de 3%.
    Sur le trimestre clos au 30 juin, la marge nette d'intérêts
est ressortie à 2,44%, contre 2,52% au premier. Elle a toutefois
augmenté sur un an. 
    JPMorgan  JPM.N , Citigroup  C.N  et Wells Fargo  WFC.N ,
qui ont publié leurs résultats cette semaine, ont toutes les
trois fait état d'une contraction de leur marge d'intérêts au
deuxième trimestre.  
    Paul Donofrio, le directeur financier de Bank of America, a
déclaré lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes
que le repli de la marge d'un trimestre sur l'autre était liée à
la baisse des taux d'intérêt à long terme.
    Bank of America est la banque américaine la plus exposée aux
fluctuations des taux d'intérêt en raison de son large
portefeuille de dépôts et de ses prêts immobiliers.
    En l'absence de taux d'intérêt plus élevés, les banques
peuvent améliorer leurs marges en réduisant leurs dépenses. Bank
of America a bouclé l'an dernier un programme de réduction des
coûts et s'est engagée à ne pas augmenter ses dépenses jusqu'en
2020.
    Les dépenses ont toutefois légèrement crû au cours du
trimestre en raison notamment de nouveaux investissements dans
ses activités dédiées aux particuliers et de gestion de fortune.
    
    SOLIDE BANQUE DE DÉTAIL
    Les prêts dans sa division de banque de détail ont grimpé de
6% et les dépôts de 3%, permettant à cette activité de dégager
un bénéfice en hausse de 13% à 3,3 milliards de dollars.
    "Nous constatons une solide activité des particuliers, les
dépenses des consommateurs de Bank of America ayant augmenté de
5% ce trimestre par rapport au deuxième trimestre de l'an
dernier", déclare le directeur général Brian Moynihan, cité dans
un communiqué.
    La banque de détail et la division gestion de fortune ont
enregistré une hausse à deux chiffres de leur bénéfice, tandis
que les activités de marchés ont vu le leur diminuer en raison
d'un recul de la banque d'investissement et des commissions de
trading. 
    Les revenus ajustés des activités de marchés, qui
comprennent les opérations sur les obligations et les actions,
ont diminué de 5,7% à 4,18 milliards de dollars.
    Le bénéfice net a crû de 10% à 7,11 milliards de dollars
(6,24 milliards d'euros). Hors éléments exceptionnels, le
bénéfice par action est ressorti à 0,75 dollar. 
    Le produit net bancaire (PNB) a augmenté d'environ 2% à
23,08 milliards de dollars.
    Les analystes attendaient un bénéfice par action de 0,71
dollar et un PNB de 23,2 milliards de dollars selon les données
IBES de Refinitiv.

 (Claude Chendjou pour le service français, édité par Catherine
Mallebay-Vacqueur)
 

Valeurs associées

Index Ex +1.20%
NYSE +3.01%
NYSE +3.51%
NYSE +1.64%
NYSE +2.41%
NYSE +2.15%
NYSE +2.35%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer