Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

BNP Paribas décollecte dans ses activités de gestion d'actifs en 2018
Newsmanagers13/02/2019 à 16:15

(NEWSManagers.com) -

Sur l' ensemble de l' année 2018, les métiers Assurance et Gestion Institutionnelle et Privée de BNP Paribas affichent des actifs sous gestion de 1.028 milliards d' euros au 31 décembre 2018. Ils baissent de 2,2% par rapport au 31 décembre 2017 du fait notamment d' un effet de performance fortement négatif (-51,1 milliards d' euros) en lien avec la forte baisse des marchés en fin d' année, et malgré un bon niveau de collecte nette, à +13,4 milliards d' euros. La banque française fait ainsi été d'une " très bonne collecte" de Wealth Management en particulier en Asie, France, Italie, Allemagne et Etats-Unis ; d'une décollecte (-8,7 milliards d'euros sur l'année dont -3,4 milliards au quatrième trimestre) en Asset Management concentrée sur un mandat obligataire à la suite de la réinternalisation par un client de sa gestion, partiellement compensée par une collecte sur les fonds monétaires ; une bonne collecte de l' Assurance notamment sur les unités de comptes), un effet de périmètre de +10,7 milliards d' euros dû notamment à l' intégration des activités de ABN Amro au Luxembourg et un effet de change de +3,9 milliards d' euros.

Au 31 décembre 2018, les actifs sous gestion se répartissent entre : 399 milliards d' euros pour l' Asset Management, 361 milliards d' euros pour Wealth Management, 239 milliards d' euros pour l' Assurance et 29 milliards d' euros pour Real Estate.

La banque précise que les revenus de la Gestion Institutionnelle et Privée (3 286 millions d' euros) progressent de 2,9% par rapport à 2017, tirés par Real Estate, mais impactés cette année par la réglementation Mifid 2 et l' évolution défavorable des marchés financiers en fin d' année. Les frais de gestion s' élèvent à 2 636 millions d' euros, en hausse de 10,4% par rapport à 2017 du fait des projets spécifiques de transformation dans l' Asset Management, des coûts liés à l' acquisition de Strutt & Parker dans Real Estate et de la poursuite du développement des métiers.

Asset Management poursuit son industrialisation avec notamment le déploiement de la solution d' outsourcing informatique Aladdin de Blackrock. Les frais de gestion s' élèvent à 728 millions d' euros et augmentent de 7,9% par rapport au quatrième trimestre 2017 du fait du développement des métiers, des coûts liés à la mise en place d' Aladdin dans l' Asset Management et de l' impact de la première consolidation de Gambit (dont les revenus sont encore faibles).

Au niveau du groupe, le produit net bancaire, à 42.516 millions d' euros, baisse de 1,5% par rapport à 2017 qui intégrait au titre des éléments exceptionnels les plus-values de cession des titres Shinhan et Euronext pour un montant total de +233 millions d' euros ainsi que la réévaluation de dette propre (" OCA " ) et du risque de crédit propre inclus dans les dérivés (" DVA " ) pour -175 millions d' euros.

BNP Paribas a toutefois revu à la baisse certains de ses objectifs financiers pour 2020 après un quatrième trimestre 2018 plombé par une chute des revenus dans les activités de marché. La banque s'attend désormais pour 2020 à un rendement de ses fonds propres (ROE) de 9,5% contre un objectif initial de 10%. Son objectif de croissance de ses revenus sur la période allant de 2016 à 2020 est aussi revue à la baisse. BNP Paribas table désormais sur une progression de son produit net bancaire (PNB) de 1,5% par an et non plus de 2,5%. Son coefficient d'exploitation devrait pour sa part atteindre 64,5% l'an prochain au lieu des 63% prévus.

La banque compte désormais accélérer ses économies et va dans le même temps restructurer sa banque de financement et d'investissement (BFI), où ses activités de marché ont souffert tout au long de l'année passée. CIB annonce ainsi des actions structurelles autour de plusieurs axes pour redresser une rentabilité qui s' écarte de la trajectoire 2020 : l'une d'entre elles est la revue des segments d' activité non-stratégiques, sous-dimensionnées ou non-profitables (arrêt par exemple des activités pour compte propre d' Opera Trading Capital et des opérations de dérivés sur matières premières aux Etats-Unis).

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer