Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

Global Gold And Precious R

195.560 EUR
-0.72% 

FR0007047527 - Finance S.A.

OPCVM dernier cours connu au 16/07/2018
  • Fonds partenaires

    Non

  • Éligibilité

    -

  • Actif net (milliers EUR)

    30.06.18 / 13 996.71

  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur Global Gold And Precious R

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter Global Gold And Precious R à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter Global Gold And Precious R à mes listes

    Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Baisse de l'or : opportunité ou réelle inquiétude ?

Boursorama07/10/2016 à 09:48

Baisse de l'or : opportunité ou réelle inquiétude ?

 

Mardi dernier l’once d’or a connu une baisse sévère de plus de 3% alors que dans le même temps les mines d’or se dépréciaient d’environ 10% et ce dans des volumes largement supérieurs aux moyennes historiques. En l’espace d’une séance il s’est traité 50% de la capitalisation boursière des principaux ETF d’indices de mines d’or (VanEck Vectors Gold Miners et VanEck Vectors Junior Gold Miners, $14 milliards de capitalisation à eux deux). Alain Corbani, gérant du fonds Global Gold & Precious chez Finance SA nous apporte son éclairage.

 

Que s'est-il passé ce mardi 4 octobre 2016 ?

 

Alain Corbani : Trois nouvelles sont venues ébranler la confiance dans le métal jaune : l'annonce du déclenchement plus tôt qu'anticipé de l'article 50 du traité de Lisbonne provoquant l’accentuation de la baisse de la livre sterling (à ses plus bas niveaux en 31 ans) et l'appréciation (de courte durée) de la devise américaine; la publication par Bloomberg d'un article mentionnant un scénario envisagé par la BCE (non confirmé) selon lequel la banque centrale favoriserait un "tapering" sur plusieurs mois une fois son programme quantitatif échu en mars 2017; enfin, des commentaires successifs de deux Présidents de Fed régionaux appelant de leurs vœux une hausse des taux américains.

 

Cette série de nouvelles a testé un niveau technique sur l’or de $1310 très regardé (moyenne mobile à 100 jours), qui a déclenché des programmes d'ordres "stop loss" qui ont eux-mêmes alimenté des programmes de ventes de fonds généralistes d'autant plus facilement que les performances de l'or et de l'argent métal depuis ce début d’année étaient significatives (+26% et 38% respectivement) *. Il est fort vraisemblable que ces ventes aient été exacerbées par des positions longues spéculatives historiquement élevées (26 millions d'onces au 27 septembre 2016 à comparer à une moyenne historique de 12 millions d'onces). 

 

A quoi peut-on s’attendre désormais ?

 

AC : S'attendre à court terme à une période d'observation avant de reprendre le trend haussier car les raisons fondamentales militant en faveur d'une appréciation du cours de l'or et des mines sont intactes ; nous ne citerons ici que les plus évidentes : des taux d’intérêts réels bas pour très longtemps – tels que validés par la banque centrale américaine dans ses maintes références aux niveaux d’équilibre des taux d’intérêts réels -, une dévaluation de la devise américaine, en référence au comportement du dollar en février 1994, en juin 1999 ou en juin 2004, c’est-à-dire à chaque début de hausse des taux américains après les années 1980 et la phase de retournement du secteur des matières premières.

 

Les mines d’or ont baissé de 25%** en l’espace de deux mois, les valorisations actuelles représentent-elles une opportunité d’achat selon vous ?

 

AC : La correction de ces deux derniers mois a ramené les valorisations des mines d'or à des niveaux encore plus attractifs permettant à celles-ci de retrouver leur second souffle. La course d’endurance débutée à la fin de l’année 2015 n'en est qu'à ses débuts, le début d’un nouveau cycle. Le quatrième trimestre 2016 s’avèrera être l’opportunité d'achat attendue. Le fonds Global Gold and Precious se positionne afin de profiter de cette occasion (… en or) en réinvestissant les liquidités et en réallouant les positions défensives construites dans cette phase de consolidation.

 

* Fixing de Londres sur la période 31/12/2015 au 30/09/2016
** FTSE Gold Mines Index sur la période 02/08/2016 au 05/10/2016

 

Valeurs associées

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.