1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Arcelormittal cède des sites pour racheter Ilva et grimpe en Bourse
Le Revenu12/10/2018 à 12:15

Arcelormittal répond à des inquiétudes européennes dans le cadre de son projet d'acquisition d'Ilva. (© Arcelormittal)

Le titre du leader mondial de l'acier perd encore 4% en une semaine, ce qui porte son recul à près de 9% depuis le 1er janvier dernier.

Mais il gagne 8% sur un an et.... 217% par rapport à un plus-bas sur trois ans, à 7,77 euros le 11 février 2016.

Si la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine effraie les investisseurs et pénalise particulièrement les valeurs cycliques, les performances financières d'Arcelormittal restent pour l'heure encourageantes. Pour un chiffre d'affaires en hausse de près de 18% au premier semestre à 39,2 milliards de dollars, son résultat net a grimpé de 31% à 3 milliards.

L'industriel a dégagé un excédent brut d'exploitation (Ebitda) de 127 dollars par tonne d'acier au second trimestre, contre 83 dollars un an auparavant.

Ses expéditions d'acier ont modérément progressé au premier semestre, mais il profite de la mise en œuvre de de son plan Action 2020 pour améliorer sa productivité et optimiser les rendements de ses actifs.

Une hausse de la demande mondiale

Le marché de l'acier demeure relativement porteur : Lakshmi Mittal, le PDG et principal actionnaire (avec sa famille) du groupe prévoit une hausse de la demande mondiale entre 2 et 3% cette année, avec des tendances assez homogènes d'une zone à l'autre. La croissance devrait se situer entre 2 et 3% aux États-Unis et en Europe, et entre 1 et 2%

Lire la suite sur le revenu.com

Valeurs associées

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer